15 Décembre 2017

Sénégal: Sécurité alimentaire et nutritionnelle - Près d'une dizaine de journalistes outillés par la FAO et Action contre la faim

Le projet Pro-Act de la Fao en collaboration avec le bureau régional d'Action contre la faim ont organisé les 12 et 13 décembre dernier, un atelier de renforcement des capacités des journalistes sur la sécurité alimentaire et la nutrition. Environ une dizaine de représentants des médias ont pris part à cette session de formation.

Du 12 au 13 décembre dernier, le projet Pro-Act de la Fao en collaboration avec le bureau régional d'Action contre la faim ont organisé une session de formation des journalistes. L'objectif visé est de renforcer leurs connaissances en vue de l'élaboration de productions médiatiques sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Sénégal. Près d'une dizaine de représentants des médias ont pris part à cette formation. Pendant ces deux jours, il s'agissait de renforcer les connaissances des journalistes sur les concepts clés, la situation actuelle ainsi que les enjeux en sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Selon les organisateurs, l'objectif était également de faire connaitre aux journalistes, les déterminants majeurs, les conséquences, les impacts de l'insécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi que les défis d'une bonne gouvernance dans ce secteur. Mais aussi d'échanger sur la mise en œuvre des engagements du Sénégal sur ces deux questions et de renforcer les compétences des acteurs des médias pour la production de genre rédactionnels inter actifs. Au cours de la formation, les journalistes ont été outillés sur les notions de sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Ils ont également suivi des communications sur l'environnement institutionnel et la réponse du Sénégal pour faire face à ces deux thématiques. Les engagements internationaux, régionaux et nationaux signés par le Sénégal en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle n'ont pas été en reste. A l'ouverture des travaux, Judith Kaboré, chargée du plaidoyer au bureau régional d'Action contre la faim a rappelé l'importance de renforcer les capacités des journalistes afin qu'ils puissent mieux saisir les problématiques liées à la sécurité alimentaire et à la nutrition. «Les journalistes doivent être informés et outillés sur l'importance de la lutte contre la faim et la malnutrition. Nous voulons un engagement fort autour de cette

thématique», a déclaré Mme Kaboré. «Nous avons quelque chose de commun avec Action contre la faim. Il s'agit de voir comment éradiquer la faim et la pauvreté. Dans ce cadre, les journalistes constituent un maillon important », a souligné à son tour, Ibrahima Faye de la Fao. Au terme de la formation, un concours récompensant les meilleurs projets de productions médiatiques a été lancé.

Sénégal

M. Sall réaffirme la nécessité de rationaliser le nombre de candidatures

Les députés sénégalais ont adopté jeudi 19 avril une nouvelle loi électorale,… Plus »

Copyright © 2017 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.