15 Décembre 2017

Cote d'Ivoire: Bafing - Le Conseil du café-cacao évalue les stratégies de lutte contre la fuite des produits

Conduite par le directeur général adjoint (Dga) du Ccc, N'Goran Koffi, elle visait à : évaluer les stratégies locales de lutte contre la fuite des produits agricoles, apporter des réponses aux difficultés identifiées.

En prélude à l'ouverture de la campagne de commercialisation, une mission de «redynamisation des activités de lutte contre la fuite du café vers les pays frontaliers », initiée par le Conseil du café-cacao (Ccc), était, le 14 décembre, à Touba.

Conduite par le directeur général adjoint (Dga) du Ccc, N'Goran Koffi, elle visait à : évaluer les stratégies locales de lutte contre la fuite des produits agricoles, apporter des réponses aux difficultés identifiées. Y ont pris part, les membres du corps préfectoral, les chefs des grands commandements des forces de défense et de sécurité, les comités départementaux de suivi (Cds) de la lutte.

Tour à tour, autorités administratives et comités départementaux de suivi ont fait l'état des lieux de la lutte. Des patrouilles des forces de défense et de sécurité, des visites inopinées sur le terrain et des campagnes de sensibilisation à l'intention des producteurs ont constitué la stratégie globale développée.

Laquelle s'est avérée payante. Car, selon les exposants, aucune « fuite flagrante » de produits vers la Guinée voisine n'a été enregistrée dans le Bafing. Toutefois, il a été révélé que de réels risques existent dans les localités de Bouda, Sogbessedougou, Masseboudougou, Zabanangoro... très proches de la Guinée.

Les principales difficultés rencontrées par les acteurs sont: la porosité des frontières, le manque de moyens de locomotion des Fds, la dégradation des voies d'accès aux zones de production, le manque de collaboration franche des producteurs avec les Cds, la suppression de l'appui financier de certains Cds.

Afin d'atteindre les résultats escomptés, des propositions ont été faites aux dirigeants du Conseil du café-cacao. Notamment, le renforcement de la capacité opérationnelle des Fds par l'octroi de véhicules, le recrutement de contractuels (éclaireurs) dans les zones frontalières, le reprofilage des pistes villageoises, l'intensification de la formation et de la sensibilisation des producteurs, la dotation des Cds de moyens financiers conséquents.

Cote d'Ivoire

Le PDCI ne veut pas d'un parti unifié avec le RDR avant 2020

En Côte d'Ivoire, pour le PDCI il n'y aura pas de parti unifié avant 2020. Le parti de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.