16 Décembre 2017

Cote d'Ivoire: Insertion des jeunes et femmes - La Banque mondiale octroie 662 millions Fcfa à l'Agneby-Tiassa

En effet, explique-t-il, les ressources financières qui leur sont allouées demeurent insuffisantes face à l'ampleur des besoins exprimés par les mandants, surtout, selon lui, qu'elles accusent du retard dans la réalisation des projets.

Le Conseil régional de l'Agneby-Tiassa a tenu le 15 décembre 2017, à Sikensi, sa 4e session ordinaire de l'année 2017. Les conseillers régionaux ont, à l'unanimité, adopté le budget primitif, les taxes régionales et le cadre organique des emplois de l'exercice de 2018 ainsi que l'état d'exécution du budget primitif de 2017 du 1er janvier au 30 octobre.

Le budget primitif s'élève à 3 863 143 000 Fcfa et s'équilibre en recettes et dépenses. 2 987 154 000 Fcfa sont consacrés aux investissements et 875 989 000 Fcfa au fonctionnement. Il sera investi dans les secteurs de la santé, éducation, voirie, électricité, hydraulique, adduction d'eau et l'équipement des services généraux respectivement 488 250 000 Fcfa ; 955 359 000 Fcfa ; 411 522 000 Fcfa ; 277 323 000 Fcfa ; 173 987 000 Fcfa ; 241 783 000 Fcfa ; 83 241 000 Fcfa.

Le président dudit conseil, M'Bolo Nando Martin, a annoncé que la Banque mondiale a octroyé 662 millions de Fcfa à sa région pour l'insertion des jeunes et des femmes dans le tissu socio-économique en vue de leur autonomisation. Ainsi, il a exhorté cette frange de la population à se mobiliser pour créer de la richesse et à monter des projets fiables en vue d'être financés.

Toutefois, il a déploré le fait que les structures décentralisées éprouvent des difficultés dans le cadre de l'exécution de leurs missions.

En effet, explique-t-il, les ressources financières qui leur sont allouées demeurent insuffisantes face à l'ampleur des besoins exprimés par les mandants, surtout, selon lui, qu'elles accusent du retard dans la réalisation des projets. Il a, par ailleurs, évoqué la construction de collèges de proximité pour lutter contre les grossesses en milieu scolaire.

M'Bolo Martin a été fait chef canton dans la pure tradition Abidji par les chefs de village. Il porte le nom de Nanan Rafa Adagra N'Guessan.

Le préfet du département de Sikensi, Diaby Dao Aminata, a salué les nombreuses actions de développement réalisées dans sa circonscription, notamment les infrastructures éducatives et sanitaires.

Le maire de Sikensi, Essy Sahoré, a, quant à lui, manifesté son désir de travailler en synergie avec le Conseil régional pour réussir le pari du développement local.

Pour sa part, le proviseur du lycée municipal de Sikensi, Diomandé Sopoudé, a saisi cette opportunité pour plaider en faveur de la réhabilitation et l'équipement de son établissement devenu vétuste et surpeuplé. Cet établissement compte 4203 élèves répartis dans 48 classes pédagogiques pour 28 salles physiques.

Cote d'Ivoire

Pluies diluviennes et mortelles à Abidjan

Abidjan sous les eaux : la capitale économique de la Côte d'Ivoire a subi de fortes pluies, qui ont… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.