17 Décembre 2017

Centrafrique: Les civils d'Ippy se réfugient sur des sites de déplacés

Après quelques semaines voire quelques mois d'accalmie, le centre de la RCA s'embrase de nouveau. L'accord de paix conclu en octobre entre plusieurs groupes armés a volé en éclats. Depuis plus d'une semaine, les combats ont embrasé Ippy et se sont propagés aux convoitées mines d'or de Ndassima. Avec comme à chaque fois des milliers d'habitants contraints de fuir la violence.

Il y a 10 mois, Ippy, localité stratégique pour les groupes armés, s'était transformé en véritable champ de bataille, puis en ville-garnison pour les vainqueurs qui verrouillaient d'ici les accès à Bria et aux mines d'or de Ndassima.

Dans le courant de l'été, les combats ont repris dans toute la zone. Puis les alliances se sont défaites puis renouées. En octobre, la paix était revenue jusqu'à ce début du mois de décembre.

A chaque poussée de violence, la localité se vide d'une grande partie de sa population qui la plupart du temps part se cacher en brousse. Cette fois, il semble que quatre sites de déplacés se soient improvisés notamment autour de la base Minusca, ou de l'Eglise catholique.

Combien sont-ils ? Impossible à savoir avec certitude puisque pour l'instant, l'extrême tension qui règne empêche les ONG et acteurs humanitaires de se rendre sur place pour évaluer les besoins.

De source humanitaire, ces déplacés seraient environ 11 000 selon une première estimation grossière. C'est a dire, les 3/4 de la population.

Certains habitants ont poussé jusqu'au village de Maloum à une quarantaine de km. Et d'autres sont parvenus à Bambari, à plus de 100 km au sud. Les humanitaires guettent la moindre accalmie pour envoyer sur place une première équipe.

Centrafrique

Info RFI. RCA - Deux Congolais s'évadent d'une prison de Bangui

En Centrafrique, deux ressortissants congolais, détenus depuis juin dernier à Bangui, se sont… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.