18 Décembre 2017

Sénégal: OMVG - La première phase de mise en œuvre du projet jugé satisfaisante

Le projet Energie de l'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (Omvg), touchant le tracé de la ligne d'interconnexion (Birkelane-Kédougou et Birkelane-Tanaff-Bounkiling) pour le Sénégal, dans le cadre de la phase 1 (information et sensibilisation) a livré ses premiers résultats, qui sont «concluants». C'est ce qu'ont indiqué les responsables dudit projet, samedi dernier à Dakar, lors d'un atelier de capitalisation de la première phase.

Le projet d'une ligne d'interconnexion des réseaux électriques entre les quatre Etats membre de l'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (Omvg), que sont le Sénégal, la Guinée, la Gambie et la Guinée-Bissau, dont les travaux sont initialement prévus en 2017, prend forme. En effet, l'Ong Enda-Ecopop, mobilisée aux côtés de l'Unité de gestion du projet pour accompagner les opérations de sensibilisation et d'indemnisation des personnes impactées par le projet, a livré, samedi dernier à Dakar, ses premiers résultats.

Lesquels appariassent concluants. «Nous sommes très satisfaits du déroulé de la première phase du projet, relative à la démarche de sensibilisation sur le projet et la mobilisation des parties prenantes pour les enquêtes parcellaires», a affirmé Mamadou Mansour Diagne, chef de mission de l'accompagnement et de la libéralisation des emprises du projet de ligne d'interconnexion des réseaux électriques.

Et d'apporter des précisions, en ces termes: «j'avoue que nous avons été agréablement surpris. En ce sens que nous avons trouvé des populations ouvertes, accueillantes et friandes d'informations du projet. En claire, tout se passe très bien. Au moment où je vous parle, l'équipe des enquêteurs travaillant sur la question d'identification et d'indemnisation déroule correctement son job», a-t-il indiqué.

Ainsi, selon lui, «les populations ont grandement adhérées à l'idée du projet et pris l'engagement d'accueillir, à bras ouverts, les équipes à venir dans le cadre d'implantation du projet. L'administration publique en place travaille d'arrache pieds à la facilitation d'implantation du projet. Donc, nous sommes satisfaits de l'interconnexion avec les chefs de villages, les jeunes, bref, toutes les composantes du projets».

Dior Mbacké Dia, responsable communication du projet Energie de l'Omvg de relever que «le projet a été lancé en février 2017 et sa mise en œuvre pour un quinquennat (05 ans). Il comprend deux infrastructures majeures, à savoir le barrage de Sambangalou (Kédougou) et celui de Kaléta, déjà réalisé en Guinée, sur le fleuve Konkouré. Donc, les deux ouvrages vont assurer l'énergie pour la ligne d'interconnexion à travers une ligne de 1641 Kw/h réparties en 16 postes de transformation», a-t-elle expliqué.

Sénégal

Coopération sénégalo-belge - Un nouveau programme de 26 milliards activé pour 4 ans

Le gouvernement du Sénégal et le royaume Belge ont signé à Dakar hier, vendredi, un nouveau… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.