19 Décembre 2017

Kenya: Un nouvel indice sur le bien-être animal vient bouleverser les classements précédents

communiqué de presse

Sydney — Le Kenya et la Tanzanie émergent en tant que leaders mondiaux en matière de bien-être animal

Le Voiceless Animal Cruelty Index (VACI), ressource mondiale d'éducation interactive, suit la performance en termes de bien-être animal de cinquante pays -- sélectionnés parmi les plus grands producteurs mondiaux de produits issus d'animaux d'élevage (vaci.voiceless.org.au). Ces pays représentent près de 80 % de la production mondiale d'animaux d'élevage.

Le nouvel indice vient compléter le World Animal Protection Index (API) publié en 2014. Tandis que l'API classait la qualité de la législation des différents pays en matière de bien-être animal, le VACI se focalise plus particulièrement sur le bien-être des animaux d'élevage. Ceci a permis d'effectuer un tout nouveau classement des pays : ainsi le Kenya, l'Inde, la Tanzanie et les Philippines viennent déloger l'Autriche, la Nouvelle-Zélande, la Suisse et le Royaume-Uni dans le haut du tableau de classement en matière de bien-être animal.

Près de 70 milliards d'animaux d'élevage sont abattus chaque année pour la consommation humaine à l'échelle mondiale. Ceci équivaut à 2 200 animaux par seconde. Le nombre d'animaux abattus à travers le monde enregistre actuellement une croissance rapide. À l'heure où la consommation de viande et de produits laitiers augmente, c'est également le cas de l'élevage industriel, dans lequel la cruauté envers les animaux est monnaie courante : la plupart des animaux d'élevage sont en permanence confinés dans des cages ou entassés en grand nombre, et par conséquent éprouvent des difficultés à se mouvoir ou à atteindre leur nourriture. Les bébés animaux sont mutilés sans analgésiques - la queue sensible, les dents et les organes génitaux des porcelets ainsi que les becs des poussins sont coupés, tout comme les cornes, la queue et les testicules des veaux - puisque c'est pratique, économique et, de manière alarmante, souvent autorisé par la loi.

D'après Ondine Sherman, cofondatrice et directrice générale de Voiceless : « Le VACI est un outil important de sensibilisation autour de la souffrance des animaux d'élevage à travers le monde. C'est une formidable ressource éducative, qui peut selon nous aider les éducateurs et les défenseurs du monde entier à apporter un changement positif pour les animaux. »

D'après Jeffrey M. Masson, auteur américain et défenseur des droits des animaux : « Le mouvement des droits des animaux a manqué pendant longtemps d'un indice fiable, nous indiquant comment se positionnent les pays en matière de cruauté envers les animaux : quel pays tue le plus d'animaux, consomme le plus de viande, possède la meilleure législation, et se montre le plus sensibilisé ? Et dans le même temps, quels changements pouvons-nous contrôler ? C'est une grande chance que Voiceless ait décidé de remédier à cette situation ! »

L'institut de protection animale Voiceless est un groupe de réflexion indépendant basé en Australie www.voiceless.org.au . Le VACI peut être consulté à l'adresse : vaci.voiceless.org.au

Contact :

Elaine Morriselaine@voiceless.org.au

Kenya

Sebastien Migné - Nouveau sélectionneur du Kenya ?

Sebastien Migne pourrait rebondir dans les prochaines semaines. D'après des informations, le technicien… Plus »

Copyright © 2017 PR Newswire. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.