22 Décembre 2017

Mauritanie: Les ministres de la culture et du pétrole commentent des projets de décrets sur le gaz et le pétrole

Les ministres de la culture et de l'artisanat, porte- parole officiel du gouvernement et du pétrole, de l'énergie et des mines respectivement MM. Mohamed Lemine Ould Cheikh et Mohamed Ould Abdel Vettah ont commenté jeudi après- midi les résultats du conseil des ministres portant sur un certain nombre de projets de décrets englobant l'approbation de contrats d'exploration- production pour le pétrole et le gaz dans certains blocs bassin côtier signés entre l'Etat mauritanien et la société EXXONMOBIL MAURITANIA.

Le ministre de la culture a souligné que le conseil des ministres réuni jeudi a examiné et approuvé un certain nombre de projets de lois, de décrets et de communications ayant englobé nombre de contrats d'exploration- production dans les blocs 16 - 14 - 17 - 22 du bassin côtier signés le 4 décembre 2017 entre l'Etat mauritanien et la société EXXONMOBIL MAURITANIA.

Le ministre du pétrole, de l'énergie et des mines a précisé avoir présenté au conseil des ministres un certain nombre de projets de décrets dont trois portant sur l'approbation de contrats de production dans certains blocs du bassin côtier signés entre l'Etat mauritanien et la société EXXONMOBIL qui est la plus grande société internationale opérant dans le domaine du pétrole et du gaz et dont l'investissement dans le pays, à des conditions qui garantissent la préservation de l'intérêt supérieur de la nation, constitue en soi un acquis d'une importance majeure.

Il a relevé que contracter avec cette société et les autres grandes sociétés d'exploration, en dépit de la baisse des prix du pétrole au plan international, envoie un message clair à savoir que le pays jouit de la sécurité et dispose d'un code d'investissements et d'un arsenal juridique qui encourage l'investissement. De même, les réalisations accomplies ces dernières années dans des domaines vitaux pour les investisseurs notamment en matière d'offre d'énergie et d'infrastructures de base jouent un rôle fondamental dans la hausse de la rentabilité de la production visée par tout investisseur.

Le ministre a relevé que ces contrats stipulent le partage de la production entre la société et notre pays à un taux appréciable tout en préservant l'environnement, ce qui implique que ces contrats montrent de manière claire, que la Mauritanie est devenue une place sûre pour l'attrait des investissements et une destination pour les investisseurs grâce à Allah et à la politique suivie par les hautes autorités du pays depuis quelques années, sur instructions du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.

Dans ses réponses aux questions des journalistes, le ministre a souligné que son département œuvrera avec les sociétés internationales opérant dans le domaine de l'extraction en dépit de la baisse mondiale des prix du pétrole à mauritaniser les cadres travaillant dans le secteur pour pouvoir se passer des étrangers, expliquant en outre, que l'exploration de l'or opérée par les citoyens sera désormais régie par un arsenal de textes qui vont organiser le sous- secteur et protéger la ville de Chami et la zone alentours contre la pollution.

De son côté, le ministre de la culture et de l'artisanat, porte- parole officiel du gouvernement a, dans sa réponse à une question sur la hausse des prix des denrées alimentaires, affirmé que les pouvoirs publics sont intervenus dans ce domaine à travers l'ouverture de boutiques « Emel » pour lesquels 12 milliards d'ouguiya ont été mobilisés sur le budget de l'Etat pour contribuer à préserver et stabiliser les prix.

Mauritanie

CHAN 2018 - La Mauritanie n'y arrive pas

Deuxième participation au Championnat d'Afrique des nations pour la Mauritanie et deuxième… Plus »

Copyright © 2017 Agence Nouakchott d'Information. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.