22 Décembre 2017

Sud-Soudan: L'ONU salue la signature d'un accord de relance du processus de paix

Les Nations Unies se sont félicitées vendredi de la signature d'un accord de cessation des hostilités au Soudan du Sud et exhorté toutes les parties à y adhérer.

L'accord a été signé par les parties sud-soudanaises qui ont participé au Forum de revitalisation de haut niveau qui s'est tenu à Addis-Abeba, en Ethiopie la semaine dernière.

« L'Accord sur la cessation des hostilités, la protection des civils et l'accès humanitaire est un premier pas important dans la revitalisation du processus de paix », a déclaré la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) dans un communiqué.

La MINUSS a salué les efforts et l'engagement de tous ceux qui ont participé au Forum d'Addis Abeba pour parvenir à un accord. La mission de maintien de la paix a également remercié l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) pour son leadership dans ces pourparlers de paix.

Toutes les parties doivent « mettre un terme à la violence en cours afin de parvenir à une paix durable dans l'intérêt du peuple du Soudan du Sud », a souligné la MINUSS.

La mission onusienne s'est dite déterminée à soutenir le processus de paix au Soudan du Sud conformément à son mandat et s'engageant dans les initiatives de paix régionales et internationales.

Au Soudan du Sud, l'action de la MINUSS porte principalement sur les efforts de réconciliation ainsi qu'à travers le renforcement des mécanismes de résolution des conflits et de la cohésion nationale. La mission

Sud-Soudan

Un bon geste

Tandis que le conflit déchirant le Soudan du Sud perdure, les groupes armés ont posé un acte… Plus »

Copyright © 2017 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.