26 Décembre 2017

Cote d'Ivoire: Visite d'amitié et de travail de l'Émir du Qatar dans le pays - 4 accords pour renforcer l'axe Abidjan-Doha

Une première dans l'histoire du pays. La visite officielle d'un émir qatari en Côte d'Ivoire. En effet, dans le cadre de sa tournée ouest-africaine, Cheikh Tamim Bin Hamad AlThani, Emir du Qatar, a effectué une visite d'amitié et de travail, de 48 heures, sur les bords de la lagune Ebrié, les 22 et 23 décembre derniers.

Au terme de cette mémorable visite, quatre accords de coopération ont été signés entre le gouvernement de Côte d'Ivoire et l'Etat du Qatar. Il s'agit d'un accord relatif au service aérien, d'un accord dans le domaine sportif, d'un accord de coopération dans le domaine sportif et d'un mémorandum d'entente de coopération dans le domaine de la culture. Il s'en est suivi un tête-à-tête entre le Président de la République, Alassane Ouattara, et son Altesse du Qatar, CheikhTamim Bin Hamad Al-Thani.

Il était question pour les deux personnalités de passer en revue les questions d'intérêt commun et bilatérales. Offrant un dîner à son hôte ainsi qu'à sa délégation, le Chef de l'Etat ivoirien a tenu à féliciter l'Altesse Cheikh Tamim Bin Hamad Al-Thani pour les importantes réformes qu'il a engagées pour le développement de son pays. «Votre politique constitue un modèle de réussite et une source d'inspiration», at-il laissé entendre.

Pour Alassane Ouattara, la Côte d'Ivoire a renoué avec la paix et la stabilité, après la décennie de crise militaro-politique qu'elle a connue. «Fort heureusement, grâce aux efforts des Ivoiriens ainsi qu'au soutien des pays amis et des partenaires multilatéraux, la Côte d'Ivoire a renoué avec la paix et la stabilité», s'est-il félicité. L'Emir du Qatar élevé à la dignité de de Grand-Croix de l'Ordre national A preuve, rappelle le chef de l'exécutif ivoirien, la tenue des élections présidentielles dans un climat de paix et l'organisation du référendum ayant abouti à la 3ème République. Rappelant les relations diplomatiques entre les deux pays, établies depuis 1993, le locataire du Palais de la Présidence au Plateau s'est réjoui de l'excellence des relations entre Abidjan et Doha. L'ancien directeur général adjoint du Fonds Monétaire International (FMI) a indiqué le Plan National de Développement (PND) élaboré par la Côte d'Ivoire pour être au rendez-vous de l'émergence à l'orée 2020.

A cet égard, il a invité les hommes d'affaires qataris à venir investir en Côte d'Ivoire, car selon le N°1 des Ivoiriens, la croissance du pays le positionne au rang des marchés les plus attractifs du continent. «Je n'ai aucun doute que les dynamiques entrepreneurs et les hommes d'affaires qataris sauront saisir les opportunités d'affaire en Côte d'Ivoire», se convint-il. En reconnaissance à ses actions pour le renforcement des relations d'amitié et de coopé- ration entre l'Etat du Qatar et la République de Côte d'Ivoire, Son Altesse Cheikh Tamim Bin Hamad Al-Thani a été fait Grand-Croix de l'ordre national de la République de Côte d'Ivoire. Mais avant, l'hôte d'Alassane Ouattara a reçu les honneurs militaires de quatre sections de la Garde Républicaine (GR) avec le soutien de la section musique. Il a été accueilli à sa descente d'avion par le Président de la République Alassane Ouattara, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et le ministre d'Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko.

Cote d'Ivoire

Inquiétudes sur l'avenir d'une école de Marcory, à Abidjan

A Abidjan, les parents de l'école primaire Paul-Langevin qui accueille 450 élèves sont inquiets :… Plus »

Copyright © 2017 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.