26 Décembre 2017

Afrique: Pour le soutien du commerce africain

La Société internationale islamique de financement du commerce (Itfc), membre du Groupe de la Banque islamique de développement (BID), et la Banque africaine d'import-export (Afreximbank), institution financière multilatérale créée par des gouvernements africains et des investisseurs institutionnels, ont signé deux accords Murabaha, l'un à 100 millions de dollars et l'autre à 50 millions d'euros, en vue de faciliter et de financer les exportations entre les pays africains ainsi qu'entre l'Afrique et le reste du monde.

Les accords ont été signés par l'ing. Hani Salem Sonbol, directeur général de l'Itfc, et M. Amr Kamel, vice-président exécutif pour le développement des affaires et pour les services bancaires aux entreprises de l'Afreximbank, lors d'une cérémonie organisée à l'occasion de la tenue du Forum afro-arabe sur le financement du commerce, organisé par la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea) le 21 décembre 2017 à Dubaï, dans le cadre du programme des Ponts du commerce arabo-africains (Arab Africa Trade Bridges).

Promouvoir le commerce à travers l'Afrique

Les crédits sont destinés à être utilisés pour soutenir les achats des fournisseurs issus des pays membres et non membres, y compris les achats locaux, aux fins de promouvoir le commerce à travers l'Afrique. A cette occasion, Ing. Hani Salem Sonbol a déclaré que «ce partenariat s'inscrit dans le cadre de l'engagement de l'Itfc visant à soutenir le développement des exportations des pays africains qui représentent un levier important vers la croissance durable, la création d'emplois et la réduction de la pauvreté».

Il a souligné que ce partenariat sera utilisé pour financer les pays africains membres de l'OCI dans le cadre du programme «Ponts du commerce arabo-aricains», un programme régional de promotion du commerce qui vise à relever un nombre de défis que rencontre la promotion du commerce entre les deux régions et à renforcer la coopération Sud-Sud. Le directeur général de l'Itfc a prononcé un discours lors de la séance inaugurale du forum, axé sur l'identification des perspectives et des opportunités entre les pays arabes et l'Afrique, ainsi que sur les meilleurs moyens de relever les défis qui entravent le développement des flux commerciaux dans ces pays.

Détermination et travail assidu

Dans son discours lors de la cérémonie, M. Amr Kamel a déclaré qu'Afreximbank considère l'accord de partenariat comme une importante étape vers une plus grande collaboration dans le cadre de la vision commune de la Banque et l'Itfc. Il a ajouté que «l'Itfc a démontré qu'elle se tient aux côtés de la Banque africaine d'import-export dans ses efforts pour développer le continent africain et promouvoir le commerce interafricain».

M. Amr Kamel a conclu : «Je vois une grande perspective pour le partenariat en cours entre Afreximbank et l'Itfc, mais je suis conscient que la concrétisation de ces formidables opportunités exigera à la fois de la détermination et du travail assidu. Nous nous engageons à investir nos ressources dans cette direction». Les participants au Forum afro-arabe sur le financement du commerce ont applaudi et salué la signature des deux accords.

Tunisie

Les recrutements dans la fonction publique gelés

Selon une circulaire de la présidence du gouvernement, datée du 14 avril 2018 et portant sur la… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.