27 Décembre 2017

Maroc: Hausse de la production industrielle en novembre

La production industrielle aurait connu une hausse dans l'ensemble des branches d'activité au cours du mois de novembre 2017, estime Bank Al Maghrib (BAM).

Les résultats de l'enquête mensuelle de conjoncture dans l'industrie du mois de novembre font ressortir que la progression enregistrée par les ventes en novembre tant sur le marché local qu'étranger aurait concerné toutes les branches à l'exception de la "chimie et parachimie" où elles auraient stagné. Par destination, les ventes locales se seraient accrues dans l'"agro-alimentaire" et dans la "mécanique et métallurgie", auraient stagné dans la "chimie et parachimie" et baissé dans le "textile et cuir", précise BAM.

S'agissant des expéditions à l'étranger, elles auraient connu une hausse dans l'ensemble des branches à l'exception de la "chimie et parachimie" qui aurait accusé une baisse, montre encore l'enquête menée auprès d'un échantillon représentatif comprenant près de 400 entreprises industrielles.

L'accroissement des commandes, avec toutefois des carnets qui se seraient situés à des niveaux inférieurs à la normale, aurait concerné le "textile et cuir" et la "mécanique et métallurgie", alors que dans l'"agroalimentaire" et dans la "chimie et parachimie", les commandes auraient stagné, d'après la Banque centrale. Pour les trois prochains mois, les entreprises s'attendent globalement à une hausse de la production et des ventes, relève l'Institut d'émission, précisant que ce constat reste valable pour le "textile et cuir", la "mécanique et métallurgie" et l'"agroalimentaire", alors que pour la "chimie et parachimie", les industriels s'attendent plutôt à une stagnation de la production et des ventes.

Hausse du nombre des passagers à l'aéroport Marrakech-Ménara

Le nombre de passagers enregistré au niveau de l'aéroport international de Marrakech-Ménara, durant les 10 premiers mois de l'année 2017, a connu une hausse de 10,32% comparativement à la même période de l'année écoulée. Selon les données communiquées par l'Office national des aéroports (ONDA), 3.544.904 passagers ont utilisé l'aéroport international de Marrakech-Ménara durant cette période, contre seulement 3.213.360 passagers au cours de la même période de l'année précédente.

Et la même source de relever que pour le seul mois d'octobre dernier, 419.378 passagers ont utilisé cette plateforme aéroportuaire pour leurs déplacements, contre seulement 364.769 durant le même mois de l'année 2016, soit une augmentation de 14,97%.

S'agissant des mouvements d'avions, l'aéroport international Marrakech-Ménara a réalisé 19,44% du total des mouvements d'avions enregistrés au niveau de l'ensemble des aéroports du Royaume, conservant ainsi la 2ème place à l'échelon national, après l'aéroport international Mohammed V de Casablanca qui arrive en tête avec 47,48%.

Concernant le Top 5 des premières lignes aériennes internationales en termes de nombre de passagers, on note au titre du mois d'octobre dernier, que la ligne aérienne Marrakech-Paris s'est adjugé la seconde place du classement avec 53.550 passagers, soit 3,41% du total du mouvement des avions à l'échelle nationale, note-t-on de même source.

Quant à la cinquième position de ce classement, elle est revenue à la liaison aérienne Marrakech-Gatwick (Grande-Bretagne) avec 32.239 passagers, soit 2,05%, conclut la même source.

Maroc

WAC Casablanca vs TP Mazembe - Un air de revanche

Il s'agit en fait de retrouvailles et une revanche en l'air pour le TP sorti de la Ligue des Champions 2016 par… Plus »

Copyright © 2017 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.