27 Décembre 2017

Madagascar: Présentation des vœux - Rendez-vous à Iavoloha le 5 janvier

Sauf changement, la cérémonie de présentation des vœux du nouvel an se tiendra à Iavoloha, le 5 janvier. La teneur de l'allocution présidentielle sera attendue.

La dernière. Si l'on s'en tient à l'information confirmée par une source auprès de la direction du protocole de la présidence de la République, le banquet de présentation des vœux des corps constitués et du corps diplomatique au couple présidentiel se tiendra à la salle de cérémonie du palais d'État d'Iavoloha, le 5 janvier.

Selon l'alinéa 2 de l'article 46 de la Constitution, « le Président de la République en exercice qui se porte candidat à l'élection présidentielle démissionne de son poste soixante jours avant la date du scrutin présidentiel. Dans ce cas, le président du Sénat exerce les attributions présidentielles courantes jusqu'à l'investiture du nouveau Président ».

Aussi, si Hery Rajaonarimampianina se présente à sa propre succession, la cérémonie de janvier pourrait être la dernière qu'il présidera en tant que chef d'État du premier quinquennat de la 4e République. Les modalités d'application de cette disposition seraient, pourtant, encore en discussion. Plusieurs s'accordent, cependant, sur le fait qu'une démission est définitive. Sauf changement, ce sera Rivo Rakotovao, président de la Chambre haute, qui conduira la cérémonie de présentation des vœux de l'année 2019.

Indicatifs

Le discours du locataire d'Iavoloha, pour l'occasion, sera ainsi attendu. Contrairement à celui du 6 janvier 2017, le chef de l'État pourrait mettre l'accent sur les élections. De l'allocution qui devrait donner le ton de cette année électorale, d'aucuns pourraient attendre d'être rassurés et avoir des certitudes de la part du président de la République quant à ce qui adviendra. Les débats sur les préparatifs électoraux sont, en effet, tronqués par des incertitudes et suspicions.

Ayant toujours entretenu le suspense quant à sa candidature ou pas, il semble que Hery Rajaonarimampianina ne souhaite se prononcer qu'au dernier moment. Son discours, le 5 janvier, ne devrait alors, que donner un indicatif de plus du secret de polichinelle qu'est son ambition de briguer un second mandat.

Bien que l'année 2018 soit une année électorale, les affaires publiques ne seront pas en reste. Et comme à l'accoutumée, le chef de l'État devrait faire un bilan de l'année 2017 et donner les directives et les perspectives des démarches étatiques pour la nouvelle année. De son discours lors de la présentation des vœux pour l'année 2017, l'administration Rajaonarimampianina a péché dans son ambition d'alléger les difficultés du quotidien de la population.

Dans son « Fotoambita », diffusé sur sa page Youtube, vendredi, le président de la République, a reconnu que les ménages rencontrent plusieurs difficultés. Concernant la situation socio-économique, les mots du locataire d'Iavoloha pourraient ne pas s'éloigner de ceux qu'il a dits durant le 34e épisode de son rendez-vous hebdomadaire sur le web. Une nouvelle fois, le président de la République, pourrait demander à la patiente, la cohésion de la population.

Il pourrait réitérer son appel à un élan national pour impulser le développement du pays par le travail. À s'opposer à toute initiative de déstabilisation et qu'il s'agit de redresser une nation en difficulté depuis son indépendance. Plus d'un s'attendent toutefois, à ce que les chantiers annoncés par le président Rajaonarimampianina, pour l'année 2018 comprennent des solutions rapides et efficientes aux maux des ménages.

Madagascar

Intoxication alimentaire mortelle due à la viande de tortue

A Madagascar, la consommation de viande de tortues de mer est à l'origine d'une intoxication alimentaire… Plus »

Copyright © 2017 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.