27 Décembre 2017

Ile Maurice: Viande de chèvre - L'ACIM demande que les prix soient réglementés

En cette période de fêtes de fin d'année, la consommation de viande de chèvre augmente. Constat de l'Association des consommateurs de l'île Maurice (ACIM). Raison pour laquelle le secrétaire général Jayen Chellum demande que les prix soient réglementés. Il a adressé une lettre en ce sens au ministre du Commerce, Ashit Gungah.

Le secrétaire général de l'ACIM rappelle qu'il y a deux ans, le prix de la viande de chèvre était réglementé. Jayen Chellum fait valoir que la Mauritius Meat Authority vend le demi-kilo à Rs 232. Les bouchers la revendent, eux, à Rs 250 le demi-kilo. Sauf que durant la période des fêtes de fin d'année, le prix de la viande de chèvre peut atteindre jusqu'à Rs 300 le demi-kilo.

Qui plus est, les bouchers se feraient des très gros profits sur la vente de la basse boucherie, explique encore Jayen Chellum. La basse boucherie est constituée du sang, des poumons, du coeur, du foie, etc. de la chèvre. En temps normal, la vente leur rapporte quelque Rs 1 458. Or, déplore le secrétaire général de l'ACIM, en cette période de fêtes, les profits ont plus que doublé, pour atteindre environ Rs 3 575.

Pour toutes ces raisons, Jayen Chellum demande l'intervention du ministre du Commerce. L'ACIM estime que le prix du demi-kilo de viande de chèvre peut être fixé à Rs 250. Dans la foulée, le secrétaire général fait remarquer qu'il a envoyé une correspondance en ce sens au National Price Consultative Council. Correspondance qui, dit-il, est restée lettre morte...

Ile Maurice

Berguitta - Maurice frappée de plein fouet ?

Des rafales de l'ordre de 160 km/h à 240 km/h près du centre. Le cyclone tropical Berguitta devra frapper… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.