27 Décembre 2017

Liberia: Pas de revendication hâtive

Au lendemain du second tour opposant George Weah à Joseph Boakai, le président de la Commission électorale nationale a demandé aux deux candidats de s'abstenir de revendiquer la victoire avant les résultats officiels.

"Les anomalies du premier tour ont été corrigées" (Dansa Kourouma du Réseau ouest-africain pour la surveillance des élections)

Les Libériens attendent patiemment le nom de leur nouveau président, au lendemain du second tour de la présidentielle opposant George Weah au vice-président Joseph Boakai. Un scrutin dont le bon déroulement a été globalement salué par les observateurs.

L'ex-star du football a d'ores et déjà fait savoir qu'il serait le prochain président. Mais le président de la Commission électorale nationale a demandé aux deux candidats de s'abstenir de revendiquer la victoire avant la publication des résultats officiels. Dansa Kourouma est le vice-président du Réseau ouest africain pour la surveillance des élections, une organisation indépendante qui supervise le processus électoral au Liberia. Il a été joint par Bob Barry.

Les observateurs de l'UE et du Liberia Elections Observation Network, un réseau d'associations de la société civile, ont également salué l'amélioration de l'organisation du scrutin et son déroulement pacifique.

Prévu initialement le 7 novembre, le second tour avait été reporté à la suite de recours du candidat arrivé troisième le 10 octobre, appuyé par Joseph Boakai qui avait dénoncé des "fraudes et irrégularités".

Liberia

La Cour de justice de la CEDEAO condamne la Guinée

AlLa Cour de Justice de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a rendu son jugement… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.