28 Décembre 2017

Madagascar: ASASOA France - Une « Route du chocolat » pour sauver la filière cacao

Achille Rajerison, le président de l'ASASOA France-Madagascar est l'initiateur de ce projet.

Des spécialistes venant de France effectueront ainsi un transfert de leur savoir-faire dans le but d'aider les producteurs de cacaoyers à améliorer leur rendement de productivité agricole.

ASASOA France - Madagascar est une ASsociation d'Aide, de SOlidarité et d'Action à Madagascar créée en septembre 2003 à l'Hexagone. Elle a mis en place depuis neuf ans déjà un centre de formation dit SOAMADA à Nanisana dans le but de former plus de 450 jeunes dans les domaines de l'informatique, de l'éco-guide touristique et de l'art culinaire pour que ceux-ci puissent accéder facilement au marché du travail. Dans la foulée, « l'association a une ambition de sauver la filière cacao, faisant la réputation de la Grande-île, qui s'avère être en danger. Raison pour laquelle, nous allons organiser un événement intitulé « La Route du chocolat » l'année prochaine », a annoncé Achille Rajerison, le président d'ASASOA France-Madagascar résidant à Meudon dans la région parisienne.

Savoir-faire. « L'objectif consiste, notamment, à faire venir des spécialistes en la matière pour ne citer que des biochimistes en vue d'étudier les obstacles liés au développement de la filière. Plus précisément, ces spécialistes venant de France effectueront ainsi un transfert de leur savoir-faire dans le but d'aider les producteurs de cacaoyers à améliorer leur rendement de productivité agricole tout en augmentant la teneur en Trinitario et Criollo qui donnent une qualité aromatique d'exception au cacao malgache. Ce qui permettra de maintenir la première place de notre cacao en termes de qualité sur le plan mondial, et ce, tout en sauvant en même temps des emplois locaux », a-t-il rajouté. Rappelons que le cacao de Madagascar a été labélisé « cacao fin » par l'Organisation Internationale de Cacao (ICCO) l'an dernier alors que notre production ne représente que 0,2% de la production mondiale.

Il faut également reconnaître que la Grande-île ne peut pas se passer de l'évolution technologique. Prix rémunérateurs. On peut citer entre autres, le développement de l'e-commerce ou le commerce électronique. C'est pourquoi, l'association ASASOA France-Madagascar veut également former des groupements de planteurs de cacaoyers en informatique, par le biais de l'implantation du centre SOAMADA dans leur site de production. « Nous formons également des jeunes à devenir des techniciens spécialisés dans la pose et la maintenance des panneaux photovoltaïques car tous les centres de formation à installer fonctionnent en énergie verte soit via des panneaux solaires pour éviter le problème de coupure voire même d'accès à l'électricité dans des zones reculées. Cette formation en informatique permettra aux agriculteurs de mieux gérer et vendre leurs produits via le numérique. Ils pourront même avoir des prix rémunérateurs grâce à l'élimination des intermédiaires dans la filière. Ce qui contribue à la réduction de la fracture numérique », a soulevé Achille Rajerison.

Lumière d'espoir. Par ailleurs, l'ASASOA France-Madagascar prévoit de distribuer gratuitement des chocolats aux enfants malgaches, qui n'en ont jamais goûté durant leur vie, en partenariat avec la Chocolaterie Robert. « Nous allons les conscientiser à avoir un goût d'entreprendre dans l'avenir en leur savourant ce meilleur chocolat du monde. Nous allons également leur donner une lumière d'espoir en distribuant aux enfants en milieu rural des cartables solaires. Il s'agit d'un cartable spécial permettant d'encaisser des énergies durant leurs parcours à l'école et pouvant ensuite servir de lampe avec une autonomie de deux heures à la maison. Ces enfants pourront ainsi terminer leurs devoirs chez eux. Tous ces projets seront réalisés avec l'appui de nos partenaires comme la mairie de Meudon et « Echange Solidarité » au sein du RATP », a-t-il conclu.

Madagascar

Traite humaine - La patronne du trafic en Chine arrêtée

Émilienne, le baron du réseau mafieux expéditeur de migrantes vers la Chine vend une Malgache 24… Plus »

Copyright © 2017 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.