29 Décembre 2017

Maroc: Un vent d'optimisme souffle sur le commerce de gros

Les marchands non financiers s'attendent à une augmentation de leur activité au quatrième trimestre, selon le HCP

L'activité globale des services marchands non financiers et du commerce de gros se porterait bien, si l'on en croit les appréciations et anticipations des chefs d'entreprise opérant dans ces deux secteurs au titre des troisième et quatrième trimestres de l'année 2017.

Selon 34% des grossistes, les ventes du secteur du commerce de gros sur le marché local auraient connu une hausse au troisième trimestre de l'année en cours.

Dans sa dernière enquête trimestrielle de conjoncture, réalisée au titre du quatrième trimestre 2017, auprès des entreprises opérant dans ce secteur, le Haut-commissariat au plan (HCP) a expliqué que cette évolution serait principalement attribuable à la hausse des ventes enregistrée dans le «Commerce de gros d'autres équipements industriels» et dans le «Commerce de gros de produits alimentaires, de boissons et de tabac» d'une part, et à la baisse des ventes enregistrée dans le «Commerce de gros de biens domestiques» et «Autres commerces de gros spécialisés», d'autre part.

D'après le HCP, une large majorité des chefs d'entreprise du secteur (80%) a estimé que l'emploi aurait connu une stagnation et que les stocks de marchandises se seraient situés à un niveau normal selon 77% des grossistes.

L'organisme public a également observé que pour plus de la moitié des chefs d'entreprise (69%), la tendance observée des prix de vente aurait affiché une stagnation contre un quart d'entre eux estimant qu'elle a connu une hausse.

Selon les appréciations recueillies auprès des entreprises opérant dans le secteur des services marchands non financiers, l'activité du secteur aurait connu une hausse au troisième trimestre de l'année en cours selon une grande majorité (71%) des patrons. Seuls 11% estiment qu'elle aurait connu une baisse.

Après analyse, il est ressorti que cette évolution aurait résulté de la hausse d'activité enregistrée au niveau des branches des «Télécommunications» et des «Transports aériens» d'une part, et de la baisse d'activité enregistrée au niveau de la branche du «Transports terrestres et transport par conduites» et de l'«Activité d'architecture et d'ingénierie; activité de contrôle et analyses techniques», d'autre part.

A noter qu'au cours de cette même période, les patrons sondés ont estimé que le taux d'utilisation des capacités de prestation des services marchands non financiers (TUC) se serait établi à 80%.

Ces derniers ont aussi estimé que l'amélioration de l'activité globale des services marchands non financiers aurait été accompagnée par une amélioration des prestations à l'étranger.

La majorité d'entre eux (70%) ont jugé d'un niveau normal les carnets de commande du secteur contre 20% qui ont estimé qu'il était supérieur à la normale. Ils étaient 69% à penser que l'emploi aurait connu une stagnation.

A en croire les anticipations des chefs d'entreprise, le quatrième trimestre 2017 s'annonce également sous de bons auspices dans les deux secteurs.

Pour 37% des grossistes, le volume global des ventes pour le quatrième trimestre 2017 affiche une hausse qui serait principalement attribuable à l'amélioration des activités du «Commerce de gros d'autres équipements industriels» et du «Commerce de gros de produits agricoles bruts et d'animaux vivants».

84% d'entre eux pensent que l'emploi connaîtrait une stabilité des effectifs alors que 68% estiment que les commandes prévues pour cette même période seraient d'un niveau normal.

De leur côté, les chefs d'entreprise du secteur des services marchands non financiers révèlent une augmentation de l'activité globale. Ils sont 34% à le penser contre 11% à s'attendre à une baisse.

Dans sa note, le HCP a expliqué que ces anticipations seraient dues à l'amélioration de l'activité des «Transports aériens» et de l'«Entreposage et services auxiliaires des transports» d'une part, et à la baisse de l'activité des «Transports terrestres et transport par conduites» et des «Transports par eau», d'autre part.

Enfin, plus de la moitié des chefs d'entreprise (60%) anticipent une stabilité de la demande et 72% une stagnation des effectifs employés.

Maroc

Le Maroc veut assurer tôt sa qualification

Revigoré par le premier succès, les Marocains espèrent décrocher un deuxième, qui va… Plus »

Copyright © 2017 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.