28 Décembre 2017

Burkina Faso: Session budgétaire - Le groupe parlementaire Burkindlim, satisfait

Le groupe parlementaire Burkindlim a animé une conférence de presse, le jeudi 28 décembre 2017, à Ouagadougou, pour dresser le bilan de la dernière session parlementaire de l'année dite session budgétaire. Il s'est dit satisfait de sa participation à cette session qui a examiné 14 projets de loi.

Le bilan de la dernière session parlementaire de l'année dite session budgétaire est satisfaisant pour le groupe parlementaire Burkindlim. Il a rencontré la presse, le jeudi 28 décembre 2017, à Ouagadougou, pour dresser le bilan de sa participation à cette session. Pour le président du groupe parlementaire, Issa Barry, 14 projets de loi, huit questions orales, quatre questions d'actualité étaient au menu de cette session. Parmi les textes votés, le député Barry a cité, entre autres, la loi de finances exercice 2018, celle portant programmation militaire quinquennale de la mise en œuvre du plan stratégique 2018-2022 pour la réforme des forces armées nationales, la loi portant création d'une fonction publique parlementaire.

Parlant de la loi de finances, le président du groupe parlementaire Burkindlim a indiqué que le budget de l'Etat exercice 2018 se chiffre en recettes à 2 018 154 960 000 F CFA, en dépenses à 2 441 317 986 000 F CFA avec une épargne budgétaire de 418 278 820 000 F CFA et un déficit de 423 163 026 000. « D'une manière générale, le groupe Burkindlim estime que ce budget est réaliste car, il prend en compte les différentes préoccupations de la population, à savoir la sécurité, l'emploi des jeunes.

Il a reçu notre approbation pour les efforts manifestes du gouvernement dans la lutte contre la pauvreté et pour le développement socioéconomique », a indiqué le député Issa Barry. Quant à l'animation de l'Hémicycle, il a noté que les membres de Burkindlim ont participé activement aux travaux en commissions, en plénière ainsi qu'aux missions d'information et aux commissions d'enquêtes parlementaires. «Ils ont aussi marqué leur présence par leurs énormes contributions dans les activités des parlements communautaires et sous régionaux tels que le parlement de la CEDEAO, le parlement panafricain, du CIP UEMOA, de l'ACP, de l'UE, etc. », a soutenu Issa Barry.

En outre, a-t-il ajouté, le groupe parlementaire a tenu, les 29 et 30 septembre 2017, à Bobo-Dioulasso ses deuxièmes journées parlementaires sous le thème : « Conflits intercommunautaires : les défis de la cohésion nationale au Burkina Faso ». Dans le cadre du renouvellement du bureau de l'Assemblée nationale, le député Issa Barry a affirmé que son groupe parlementaire a conservé l'ensemble de ses postes à l'image du premier vice-président, Me Bénéwendé Stanislas Sankara. Pourquoi le député Tahirou Barry, a-t-il quitté le groupe parlementaire Burkindlim pour celui de l'UPC ?

Pour le principal animateur de la conférence, le député du PAREN, Tahirou Barry, était à Burkindlim avant d'être appelé au gouvernement. Mais, a-t-il poursuivi, le règlement intérieur de l'Assemblée nationale indique que tout député est libre de s'inscrire dans le groupe parlementaire de son choix. Me Bénéwendé Sankara a dit ne pas voir de mal à ce que le PAREN soit dans la majorité et son député, Tahirou Barry, à l'opposition car il s'agit d'une question de choix politique. Lors de cette conférence de presse, le président du groupe parlementaire Burkindlim, Issa Barry, a passé la main au nouveau président Emmanuel Lakoandé.

Burkina Faso

Groupe parlementaire CDP - «En 2020, nous serons au pouvoir... »

Au cours de cette session dite budgétaire, les 127 députés ont eu à examiner et adopter 14… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.