29 Décembre 2017

Afrique du Sud: La cour constitutionnelle sud africaine épingle le Parlement au sujet de Zuma

Photo: GCIS
President Jacob Zuma

Ce 29 décembre 2017, la plus haute cour d'Afrique du Sud, la cour constitutionnelle, saisie par l'opposition, a jugé que le Parlement avait failli à ses obligations et aurait dû lancer une procédure de destitution contre le chef de l'Etat, Jacob Zuma. Ce jugement concerne le scandale de Nkandla, la rénovation de la résidence privée du chef de l'état aux frais du contribuable.

C'est une véritable claque pour les députés du Parlement. La plus haute cour du pays a jugé ce vendredi 29 décembre 2017 que les députés n'avaient pas fait leur travail et qu'ils auraient dû lancer une procédure de destitution contre le chef de l'Etat. L'affaire concerne le scandale de Nkandla, l'utilisation de fonds public pour rénover la résidence privée de Jacob Zuma.

Il y a deux ans, la justice avait décrété que le chef de l'Etat était en tort, qu'il devait rembourser cet argent et surtout qu'il avait enfreint la Constitution en refusant d'obéir aux injonctions de la médiatrice de la république, la madame anti-corruption, lui demandant de rembourser.

Un verdict hautement symbolique

Face à cette violation de la Constitution, le Parlement aurait dû lancer une procédure de destitution comme le demandait l'opposition. Une procédure qui n'a aucune chance de passer car elle doit être votée par les deux tiers de la chambre. Or l'ANC de Jacob Zuma est majoritaire.

Mais ce verdict est hautement symbolique. C'est la première fois que la justice doit rappeler à l'ordre le Parlement pour lui dire de faire son travail.

C'est aussi un argument supplémentaire pour le nouveau président de l'ANC, Cyril Ramaphosa, qui veut un départ anticipé du président Zuma, avant les prochaines élections.

En savoir plus

L'opposition salue la décision de la Cour constitutionnelle

En Afrique du Sud, de nombreuses réactions ont suivi la décision de la Cour Constitutionnelle rendue… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.