30 Décembre 2017

Togo: Robert Dussey - « Aucun programme n'a été remis en cause en raison des récents évènements »

Depuis le 19 Août 2017, le Togo vit une situation particulière avec des mouvements de rue de l'opposition réclamant le retour de la Constitution de 1992 et l'effectivité du droit de vote des Togolais de la diaspora. Situation qui a affecté considérablement l'économie du pays et d'autres secteurs d'activité. Et mieux encore, elle a amené à annuler l'organisation par le régime de Lomé de deux grands rendez-vous internationaux comme la réunion interministériel de la Francophonie et le Sommet Israël-Afrique dont les organisations ont été confiées préalablement au pays.

Toutefois, rassure dans une interview à nos confrères de Republicoftogo, « Le Togo a traversé des moments difficiles ces derniers mois, comme beaucoup d'autres pays. Heureusement, l'une des plus grandes richesses humaines et sociales de notre nation est le dialogue. Il doit primer aujourd'hui pour une solution pacifique et consensuelle. Sur le plan de la coopération bilatérale, tout va bien et chacun joue parfaitement son rôle.

La Chine, l'Allemagne, la France, les USA, le Japon, l'Inde, l'Egypte, la Corée du sud appuient le Togo dans des domaines variés tels que le commerce, l'éducation, la santé, la décentralisation, la formation professionnelle, la protection civile, les transports, les droits de l'homme, le secteur privé, la société civile, etc.

La bonne santé de la coopération bilatérale s'est traduite par plusieurs projets de développement. Avec l'UE, l'UA, l'ONU, la BAD, le FMI, la Banque Mondiale, c'est une excellente coopération ! Aucun programme n'a été remis en cause en raison des récents évènements ».

Parlant de l'année et des faits qui ont marqué la politique étrangère du pays, le professeur Dussey, responsable du portefeuille de la diplomatie togolaise au sein du Gouvernement Klassou et mieux dans les précédents gouvernements ces cinq dernières années, a indiqué que « l'année diplomatique s'est illustrée par l'élection de Faure Gnassingbé à la présidence de la Cédéao. L'occasion de renforcer l'intégration régionale en facilitant la circulation des biens et des personnes. Le Togo s'est engagé à trouver une issue à plusieurs crises qui secouent la région, notamment en Guinée Bissau.

Le Togo préside également le Conseil de l'Entente qui est une organisation en pleine réorganisation pour davantage d'efficacité. Notre pays est aussi très engagé dans la diplomatie économique. C'est très important pour assurer le développement et garantir la croissance. A cet égard, le 'Printemps de la coopération Togo-Allemagne', organisé chaque année à Lomé, est un temps fort pour les échanges économiques. Cet événement marque le renforcement du lien historique entre le Togo et l'Allemagne.

Afin de promouvoir les échanges politiques et développer les relations économiques, le président Faure Gnassingbé a effectué cette année de nombreuses visites à l'étranger.

On peut citer la Zambie, le Rwanda, l'Egypte, l'Ethiopie et le Nigéria. Il a participé à plusieurs conférences internationales comme le sommet Afrique-France à Bamako et le sommet Europe-Union africaine à Abidjan. S'agissant de la lutte contre le terrorisme, le chef de l'Etat a participé activement à Ryad au sommet islamo-américain, avec le lancement d'un centre mondial de lutte contre le terrorisme ».

Togo

Répression en perspective !

C'est ce qui se fait sentir lors qu'on s'en tient aux fois où les deux partenaires, Gouvernement et opposition me… Plus »

Copyright © 2017 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.