31 Décembre 2017

Tchad: Un ex-candidat à la présidentielle porte plainte contre l'Etat

Au Tchad, un chef de parti politique porte plainte contre l'État pour atteinte à son honneur et sa dignité. Il y a un an, Mahamat Ahmat Lazina, candidat recalé à la présidentielle, a été accusé de tentative de viol et contraint de s'exiler brièvement, avant de rentrer au Tchad où il a dû affronter la justice. Depuis, il a été blanchi et entend demander réparation à l'État tchadien.

En mai 2016, à quelques jours de la proclamation des résultats de la présidentielle, le ministre de la Sécurité publique annonce, au cours d'un point de presse, qu'un chef de parti politique, interpelé pour tentative de viol sur une femme, a réussi à s'enfuir et est activement recherché par la police.

Quelques jours plus tard, Mahamat Ahmat Lazina qui s'est réfugié entretemps en France, affirme le contraire et indique qu'il est victime d'une cabale politique. Il rentre au Tchad, au bout de quelques semaines et se met à la disposition de la justice qui, au terme de la procédure, finit par conclure que l'affaire était montée de toutes pièces. Fort de cette décision, le chef de parti décide de porter plainte contre l'Etat tchadien.

« L'ex-ministre de la Sécurité publique a fait huit sorties à la télé et à la radio pour me qualifier d'un délinquant en fuite. Aujourd'hui, la justice a dit, à travers une ordonnance, que c'est faux. Il revient maintenant au juge de voir ce que moi, Lazina, en ma personne, j'ai subi ainsi que mon parti, et ce que l'État tchadien va nous dédommager », a-t-il déclaré.

Mahamat Ahmat Lazina, qui est plutôt allié sur les positions du gouvernement dans les débats en cours, espère surtout que la justice affirmera son indépendance à travers son cas.

Tchad

Le maire de Ndjamena et ses deux adjoints suspendus de leurs fonctions

Au Tchad, l'exécutif municipal de la capitale est écarté. Le maire Mariam Djimet Ibet et ses deux… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.