2 Janvier 2018

Afrique: L'AFD octroie 1,3 milliards de F CFA à la CONFEMEN pour l'évaluation PASEC2019

Le Secrétaire général de la Conférence des ministres de l'Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (Confemen), M. Jacques Boureima KI, et la Directrice de l'Agence Française de Développement (Afd) au Sénégal, Mme Laurence Hart, ont signé, le 28 décembre 2017, en présence de M. Christophe Bigot, Ambassadeur de France au Sénégal, une convention de financement d'un montant de 2 millions d'euros, soit plus de 1,3 milliard de francs CFA.

Cette enveloppe est destinée à appuyer le Programme d'analyse des systèmes éducatifs de la CONFEMEN (Pasec) dans le cadre de la mise en œuvre de la deuxième évaluation internationale des systèmes éducatifs, dénommée "PASEC2019".

La source qui donne l'information avance que cette enquête standardisée porte sur l'évaluation des compétences des élèves de 2e et 6e années du primaire et sur celle de leurs enseignants afin d'identifier les caractéristiques des performances des systèmes éducatifs de quinze (15) pays francophones d'Afrique subsaharienne : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Congo, Côte d'Ivoire, Gabon, Guinée Conakry, Madagascar, Mali, Niger, RD Congo, Sénégal, Tchad et Togo. Et de préciser que l'enquête permettra également d'identifier les déterminants d'une éducation de base de qualité.

Les services de l'ambassade de France à Dakar précisent que ce financement, qui est une subvention non remboursable, servira à réaliser le plan d'action 2017-2021 du PASEC, notamment les activités de terrain dans les 15 pays bénéficiaires sous forme de fonds délégués.

De façon spécifique, ajoute la même source, le projet qui fait l'objet de financement de plusieurs partenaires (AFD, pays bénéficiaires, CONFEMEN, DDC Suisse) vise à renforcer la production et l'analyse de données comparables sur les compétences des élèves du primaire en lien avec leurs contextes d'apprentissage dans les quinze pays participants.

Il sera question également à renforcer les capacités des pays dans l'évaluation des compétences des élèves et la production d'analyse sur les déterminants des performances de leurs systèmes éducatifs ; améliorer l'efficacité, la qualité et la légitimité scientifique du PASEC.

Troisième appui de l'AFD au PASEC

L'ambassade de France de rappeler que ce financement est le troisième appui de l'AFD au PASEC depuis 2009. Selon elle, le premier concours de 1,3 million d'euros, achevé en 2012, avait pour principal objet la conduite d'évaluations nationales et la révision des outils d'évaluation du PASEC.

Avant d'ajouter que le second appui d'un montant de 4 millions d'euros octroyé en 2012 a permis d'accompagner le Programme dans la réalisation de la première évaluation internationale comparée PASEC2014 portant sur dix (10) pays d'Afrique subsaharienne francophone et adoptant les standards internationaux des évaluations des acquis des élèves. Le programme a également pris en charge un volet important de renforcement des capacités des équipes nationales.

Elle fait savoir que l'AFD finance d'autres programmes dans le domaine de l'éducation et de la formation professionnelle dans les pays de la sous-région et contribue à ce titre à la participation financière de certains pays au programme PASEC.

A l'en croire, la finalité de ces appuis est de contribuer à assurer à tous l'accès à une éducation de qualité et de renforcer la formation professionnelle afin qu'elle soit en adéquation avec les besoins du marché.

Le PASEC fournit aux pays de la CONFEMEN les outils et assure les renforcements de capacités nécessaires à une mesure de cette qualité et à une analyse des leviers de son amélioration.

La CONFEMEN s'engage à une utilisation rigoureuse et efficace de ces ressources et fera régulièrement une reddition des comptes aux instances de décision et aux partenaires financiers.

Sénégal

Regain de tension en Casamance - La socièté civile locale calme le jeu

Les responsables de l'Église catholique ne sont pas les seuls à s'inquiéter de la situation qui… Plus »

Copyright © 2018 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.