1 Janvier 2018

Burkina Faso: Nouvel an - Le "sambé-sambé" des corps constitués au président du Faso

Les représentants des corps constitués du Burkina Faso ont présenté leurs vœux de nouvel an au Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, au cours d'une cérémonie solennelle, dans l'après-midi du vendredi 29 décembre 2017.

A l'orée de l'année 2018, les représentants des corps constitués du Burkina sont allés souhaiter une « année de santé, de bonheur, de prospérité et de réussite » au Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, dans l'après-midi du vendredi 29 décembre 2017. Une cérémonie solennelle au cours de laquelle les forces vives ont porté leurs appréciations de l'année 2017 et grandes aspirations pour 2018 au chef de l'Etat. En effet, ils ont, par la voix de leur porte-parole, Alain Thierry Jean-Baptiste Ouattara, par ailleurs Secrétaire général (SG) du gouvernement, félicité le président Kaboré pour les nombreux acquis engrangés au cours de l'année, en dépit des nombreuses difficultés rencontrées. Il a particulièrement fait référence aux multiples attaques terroristes et aux difficultés économiques auxquelles le président et son staff ont su faire face avec «diplomatie». «Vous avez su exprimer avec force notre refus du terrorisme et de la terreur ainsi que notre détermination à les combattre. Vous avez rassemblé un peuple meurtri que l'on voulait abattre mais aussi qui s'en trouve plus édifié et plus fortifié», a-t-il apprécié.

Il a par ailleurs traduit l'engagement de l'ensemble des corps constitués à accompagner et à soutenir le président Kaboré dans sa vision de transformer structurellement l'économie burkinabè pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d'emplois décents pour tous et induisant l'amélioration du bien-être social. « Les corps constitués adhèrent à votre vision et ne doutent aucunement de votre capacité à préserver l'unité nationale, la paix et à œuvrer à une véritable réconciliation des Burkinabè», a-t-il déclaré. Cependant, ils ont sollicité l'accompagnement de Roch Marc Christian Kaboré dans la mise en œuvre de leurs différentes activités en 2018. Un accompagnement qui, selon eux, devrait se traduire par le renforcement de leurs capacités institutionnelles, humaines, financières et matérielles.

Œuvrer ensemble à un Burkina meilleur

Les départements ministériels par exemple ont plaidé pour la mise en œuvre effective de la comptabilité matière dans la Fonction publique burkinabè et l'opérationnalisation de l'observatoire national du dividende démographique. Des doléances qui ont eu une oreille attentive chez le chef de l'Etat qui s'est dit sensible aux compliments et vœux à lui faits. Il a, à son tour, souhaité une année 2018 de « bonne santé, de bonheur et de plein accomplissement » à ses hôtes tout en promettant de tout mettre en œuvre pour insuffler un dynamisme nouveau au développement du pays. Jetant lui aussi un regard rétrospectif sur 2017, il a reconnu que tout n'a pas été rose. Il a fait cas des attaques terroristes qui ont fait de nombreuses victimes et blessés sans compter la production céréalière qui a été déficitaire par rapport à la campagne agricole précédente.

Concernant la situation sociale du pays, le président Kaboré a regretté les grèves à répétition des élèves et étudiants qui, selon lui, ont des conséquences aux plans économique, sécuritaire et de la mobilité. Il a donc profité de l'occasion pour appeler les syndicats de l'éducation à la retenue. « J'invite tous les partenaires sociaux à la modération afin qu'ensemble, dans un esprit constructif, nous engagions une réflexion globale pour trouver des solutions appropriées à nos préoccupations, sans hypothéquer l'avenir des générations présentes et futures», a-t-il soutenu.

Burkina Faso

L'activiste Naïm Touré est toujours en garde à vue

Au Burkina Faso, l'activiste et lanceur d'alerte Naïm Touré est toujours en garde à vue. Il devrait… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.