2 Janvier 2018

Cameroun: Populations déplacées du Mayo-Tsanaga - Le réconfort du couple présidentiel

Des appuis financiers et des denrées alimentaires envoyés par Paul et Chantal Biya, remis le 28 décembre 2017.

«Nous, les victimes des Boko Haram sommes très fiers. Le fait que le couple présidentiel envoie le gouverneur vers nous montre bien qu'il connaît nos peines et qu'il nous aime ».

Ces propos du représentant des sinistrés prononcés le 28 décembre 2017 dans la localité de Guitsinad (Idoua), canton de Tourou dans l'arrondissement de Mokolo, département du Mayo-Tsanaga illustrent la joie qui animait les populations sinistrées qui déroulaient pour ainsi dire, le tapis rouge à l'envoyé du couple présidentiel.

Ces gens, faut-il le dire, ont souffert des affres répétées des Boko Haram en 2015. Tout récemment, précisément le 16 septembre 2017, ces terroristes qui campent dans la forêt de Sambissia au Nigeria, juste à quelques centaines de mètres de Guitsinad y ont fait irruption et ont incendié des maisons ; non seulement à Guitsinad, mais aussi à Bavongola dans l'arrondissement de Mayo- Moskota.

C'est un total de 97 cases, des dizaines de motos sans compter les autres biens matériels et des greniers qui sont partis en fumée. Du bétail a aussi été emporté par ces malfrats.

Face à ces tristes événements, le couple présidentiel a envoyé le gouverneur de la région de l'Extrême- Nord adresser à ces sinistrés son message de réconfort et d'encouragement ; un message que Midjiyawa Bakari a délivré aussi bien en Français qu'en Haoussa, langue la plus parlée dans ces localités limitrophes au Nigeria.

C'est un message qui a touché le coeur des victimes ; du moins si on s'en tient aux salves d'applaudissements qui ont ponctué les propos du représentant du couple présidentiel. Une rondelette somme de 300 000 F a été remise pour toute case détruite par les terroristes.

En outre, le gouverneur a remis des appuis financiers aux comités de vigilance et aux chefs traditionnels. Aux uns et aux autres, le porte-parole du couple présidentiel a prescrit vigilance, prudence et loyalisme. « Ne prêtez pas l'oreille à ceux qui viennent vous promettre monts et merveilles », a martelé Midjiyawa Bakari.

En plus des appuis financiers, le couple présidentiel a envoyé aux victimes des Boko Haram, des denrées alimentaires, des ustensiles de cuisine et de nombreux autres biens de consommation courante.

Cameroun

Le Cameroun et la Centrafrique parlent sécurité

Joseph Beti Assomo a reçu hier son homologue de la République centrafricaine, ainsi que ses… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.