2 Janvier 2018

Cote d'Ivoire: Environnement des affaires, agriculture, transports, routes, etc. - Ouattara annonce de grands chantiers

"Notre économie se porte globalement bien. Elle est solide ; elle est résiliente. Après un taux de croissance moyen annuel de 9% sur la période 2012- 2016, notre croissance économique devrait se situer autour du taux très appréciable de 8% en 2017, en dépit des fortes tensions internes et de la baisse des cours du cacao ».

Le chef de l'Etat ivoirien, Alassane Ouattara, l'a réitéré, l'économie ivoirienne se porte bien. Une performance qui a permis de résorber la dette intérieure, en particulier vis-à-vis des petites et moyennes entreprises, en payant plus de 911 milliards de F CFA à 8 914 fournisseurs et prestataires de l'Etat.

Fort de la résilience de l'économie ivoirienne, Ouattara entend poursuivre les actions pour améliorer l'environnement des affaires, par le renforcement du dialogue avec le secteur privé et par l'accélération des réformes structurelles et sectorielles, notamment dans le cadre du Doing Business et du Millenium Challenge Corporation (MCC).

Tout en saluant la confiance de partenaires économiques et financiers, bilatéraux et multilatéraux, ainsi que les investisseurs internationaux, à l'endroit de la Côte d'Ivoire, le président de la République a annoncé l'accélération de la mise en œuvre cohérente et complète de la réforme fiscale à partir de 2018.

« Notre ambition est que l'économie ivoirienne génère davantage de recettes fiscales pour maintenir l'élan remarquable de la croissance économique, qui doit être de plus en plus inclusive », a-t-il précisé.

Poursuite des chantiers en 2018 Avec de très bons fondamentaux économiques, le gouvernement, a informé Ouattara, va poursuivre l'intensification du programme de réhabilitation, de construction et d'équipements dans les secteurs des routes, du transport, de l'énergie et de l'eau potable.

Ainsi, le vaste programme de réhabilitation et de construction des routes et ouvrages devra se poursuivre afin de rapprocher les populations, faciliter les échanges et accroître la compétitivité de l'économie ivoirienne.

« On verra le lancement des travaux de construction du 4e pont d'Abidjan reliant le Plateau à Yopougon, ainsi que le démarrage des travaux des autoroutes Abidjan - San-Pedro et Tiébissou - Bouaké », a-t-il éclairé.

Par ailleurs, après la livraison de 500 autobus neufs à la Sotra en 2017, des efforts seront poursuivis de 2018 à 2020, et sur la période, l'on enregistrera 500 nouveaux bus par an.

En outre, la flotte de 15 bateaux bus, nouvellement mis en service par deux opérateurs privés en 2017, sera doublée dès 2018. A cela s'ajoute, l'établissement de vols directs entre Abidjan et les Etats-Unis, dans le courant du premier semestre 2018.

Par ailleurs, après mise en service du barrage hydroélectrique de Soubré, d'une capacité de 275 Mégawatts qui a permis d'atteindre une puissance installée de 2200 Mégawatts, Ouattara a rappelé que l'objectif est de parvenir à une puissance installée de 4000 Mégawatts en 2020.

Il a aussi réaffirmé son ambition de voir électrifiés tous les villages de plus de 500 habitants à la fin de l'année 2019.

En prime, la poursuite de la politique de subvention de l'accès à l'électricité pour les plus démunis qui sera poursuivie. Idem pour l'approvisionnement en eau potable.

Mieux, les investissements à l'intérieur du pays, en zones urbaines et rurales, ne seront pas occultés. En tout cas, en 2018, le chef de l'Etat entend poursuivre sa politique de croissance inclusive et toucher les populations les plus vulnérables.

Cote d'Ivoire

Ouverture du procès en assises de Lida Kouassi

En Côte d'Ivoire les procès en Assises se poursuivent. Le procès de Lida Kouassi, ex-ministre de la… Plus »

Copyright © 2018 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.