2 Janvier 2018

Gabon: France - Sit-in des étudiants gabonais pour réclamer le paiement des bourses

Paris, 02 janvier  - Le gouvernement gabonais connu pour sa propension à faire du Gabon une nation émergente d'ici 2025, est en passe de créer un foyer inutile de tension en France. Depuis octobre dernier, des étudiants gabonais n'ont pas reçu leurs bourses. Et malgré maintes tentatives de rallier les autorités gabonaises à leur cause, le Ministère des Finances traîne les pieds. Impuissants face à cette torture, ils organisent un sit-in ce mercredi 3 janvier devant l'Ambassade du Gabon en France pour réclamer le paiement de leurs bourses ayant accusé des mois de retard.

Nombreux n'en peuvent plus, par manque de moyens et demandent à l'Etat de remédier, le plus rapidement possible, à leurs maux. Ces étudiants envisagent pour leur part de se faire entendre de manière pacifique pour rentrer en possession de leurs bourses dans la mesure où ils soulignent que la situation serait, à les en croire, devenue « alarmante » avec les loyers impayés, les problèmes de nourritures, de transport, d'internet, des vêtements adaptés à l'hiver, etc.

Les organisateurs réunis au sein de la Coordination des étudiants gabonais de France, souhaitent à ce que le sit-in se déroule sans anicroches et sans récupération pour des fins politiques.

Qu'est ce qui peut en effet justifier le fait que jusqu'à ce jour, ces étudiants n'aient pas reçu leur allocation de bourse ? Pourquoi tant de retard ?

Il serait important qu'une lumière soit faite sur la situation que vivent les 820 étudiants gabonais en France.

Gabon

L'ANFPG et le football féminin

L'association nationale des footballeurs professionnels du Gabon (ANFPG), pour cette année 2017 - 2018 , a… Plus »

Copyright © 2018 Gabonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.