2 Janvier 2018

Madagascar: Vœux de fin d'année - Les candidats potentiels dans les starting blocks

Le dernier week-end de 2017 a été marqué par un combat virtuel à trois. Les États-majors politiques ont commencé les affrontements en vue de l'année 2018.

Qui va loin ménage sa monture. Utilisant la nouvelle technologie de l'information et de la communication, Hery Rajaonarimampianina, Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana se sont adressés, à leur façon au peuple malgache. Un début d'année qui annonce la couleur des débats pour cette nouvelle année. Mais à chacun sa manière, les trois leaders politiques ont tenu à marquer le début de cette année électorale.

Attendu sur les ondes des chaînes nationales, c'est à la cathédrale d'Andohalo que le président de la République s'est adressé à la Nation. Les années précédentes, le discours de fin d'année du chef d'État consistait à dresser un bilan des réalisations et de dresser une perspective pour l'année suivante. Cependant, l'édition du 29 décembre de l'émission « Fotoambita, Le Rendez-vous » a déjà abordé ce sujet. Ainsi, c'est au pupitre de la cathédrale Immaculée conception d'Andohalo, lors de la messe du dimanche matin qu'il a prononcé ses vœux pour le peuple malgache. Il a souhaité que l'année 2018 soit celle de la production, de la paix et de la sécurité. Il n'a pas manqué de lancer une pique à ses détracteurs « Ayez confiance (... ) même si certains ne cessent d'irriter la population et propagent de vraies-fausses prophéties », a-t-il martelé.

Vitesse supérieure

Le couple présidentiel a assisté à la messe officiée par l'archevêque d'Antananarivo Odon Marie Arsène Razanakolona. Son discours a été relayé par la page facebook de la présidence de la République ainsi que celle de « Minutes info ».

Pour sa part, après sa sortie médiatisée chez le Père Pedro pendant les fêtes de la Nativité, Andry Rajoelina a présenté ses vœux à « ses amis malgaches » comme il a l'habitude de commencer son discours, le 31 décembre à minuit. L'ancien président de la Transition a s'est exprimé en malgache mais sous-titré en français dans une vidéo d'une minute dix secondes diffusée sur le site madagate.org. À demi-mot, il a annoncé sa rentrée politique. « Nous voici en 2018. Une année prometteuse d'espoir et synonyme de succès. À l'unisson, nous allons montrer la solidarité », a-t-il annoncé. Dans ses rares apparitions en public, Andry Rajoelina s'est toujours abstenu de s'exprimer. Cette intervention symbolique rompt le long silence qu'il a gardé depuis qu'il a quitté le pouvoir en janvier 2014.

Marc Ravalomanana, quant à lui, a passé le dernier dimanche de 2017 au temple FJKM Ranovao Martiora. Il a assisté au jubilé du pasteur Esther Ratsimandresy. Toutefois, le contenu de son discours n'a pas été publié et il n'a pas diffusé de vidéo dans les réseaux sociaux. Dans un post dans sa page officielle sur facebook, il a remercié ses partisans pour leur fidélité pendant l'année qui vient de s'écouler. Il s'est félicité des rencontres qu'il a effectués pendant sa précampagne de 2017. Par ailleurs, il n'a pas manqué d'inclure un message préparant la course à la magistrature pour 2018. « Cette nouvelle année est importante pour nous. Nous sommes prêts. Nous y croyons et nous serons ensemble si Dieu le veut », a-t-il publié dans les réseaux sociaux.

La vitesse supérieure est enclenchée pour 2018. Hery Rajaonarimapianina puise sa force aux différents chantiers en début, en cours ou en fin de réalisation. Marc Ravalomanana va s'arroger des soixante dix-neuf mille votes en sa faveur dans le concours « African of the year- leadership politique ». Quant à Andry Rajoelina, son long silence ne permet pas encore d'identifier sa stratégie. D'une manière générale, les débats politiques s'annoncent rudes pour cette nouvelle année.

Madagascar

Les violences envers les enfants font partie de la vie quotidienne

Donner un visage à l'indicible. A Madagascar, c'est une étude nationale sans précédent qui… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.