2 Janvier 2018

Niger: Lac Tchad - Le gouvernement nigérien menacé par les communautés insulaires

Réunies à N'guigmi, au Niger, en vue d'examiner la situation socio-sécuritaire, les collectivités insulaires et riveraines sont revenues sur les conséquences désastreuses dans la région.

Les collectivités ont regretté des morts d'hommes, des pertes de biens matériels, la destruction des habitations, l'abandon des animaux dans la précipitation au profit du groupe islamique Boko Haram et d'autres prédateurs. Ceci est dû à l' évacuation inorganisée du lit du Lac Tchad.

Cette évacuation aurait pour objectif de faciliter aux forces de défense et de sécurité la lutte contre Boko Haram. Or, ce groupe terroriste Boko Haram continue des incursions quotidiennes pour faire des rapts, tuer et emporter des biens de la population évacuée. On parle même de la présence d'autres groupes armés opérant dans la zone sous le prétexte d'auto-défense. Leur motivation serait le vol de chameaux et l'enlèvement, notamment de femmes peulh et le vol de chèvres.

La défense du territoire, des personnes et de leurs biens est dévolue aux forces nigériennes de Défense et sécurité et pas à un quelconque groupe d'auto-défense. Depuis l'apparition de milices, les communautés insulaires et riveraines du lac Tchad font état de tuerie de plusieurs personnes et le vol de plus de trois mille3 têtes de bétail.

Elles demandent au gouvernement le démantèlement dans les meilleurs délais des milices et leur évacuation du lit du Lac Tchad.

Niger

G5-Sahel - le Niger demande le déblocage de fonds

La nouvelle force militaire antidjihadiste a besoin du financement promis pour commencer réellement ses… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.