2 Janvier 2018

Congo-Brazzaville: CHU-B - La justice va enquêter sur des soupçons de détournements de fonds

Le procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Brazzaville, André Ngakala-Oko, s'est saisi des dénonciations et investigations menées par la Commission nationale de lutte contre la corruption, la concussion et la fraude.

Dans un communiqué de presse rendu public récemment à Brazzaville, le procureur de la République a annoncé qu'il venait d'instruire le directeur général de la surveillance du territoire (DGST) de procéder, sans délai, à des enquêtes préliminaires sur des soupçons de détournement des deniers publics. Il s'agit, dans un premier temps, du Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville (CHU-B) et du ministère de la Santé et de la population, précisément à la Centrale d'achat des médicaments (des antirétroviraux). André Ngakala-Oko a, par ailleurs, indiqué que d'autres enquêtes seront ouvertes dans les prochains jours.

Concernant le CHU-B, selon le rapport de la Commission nationale de lutte contre la corruption, la concussion et la fraude la subvention de l'Etat n'est pas dépensée d'une manière équitable. Sur 4,8 milliards de FCFA par an, la part réservée à l'achat de médicaments représente à peine 0,4 %, soit la somme de dix-neuf millions quarante-quatre mille FCFA. Ce rapport a également noté que les gestionnaires du CHU n'observent pas les règles de l'orthodoxie financière. A titre d'exemple, la majorité des paiements au bénéfice des différents fournisseurs a été faite sans pièces comptables, donc sans pièces justificatives.

S'agissant de l'achat des antirétroviraux et des produits liés à la gratuité du traitement du paludisme et autres, les griefs portaient sur l'opacité et l'absence de textes d'application. « Les cabinets se sont érigés en structures d'achat et de distribution des produits. De 2014 à 2016, les documents comptables sont inexistants. Tous les pouvoirs ont été concentrés entre les mains du conseiller économique, des directeurs des finances et de la planification [... ] qui ont fait la rétention de deux millions de francs dont l'usage et la nécessité ne sont pas justifiés », dénonçait le président de cette commission, Lamyr Nguélé, qui a jeté le pavé dans la marre.

Congo-Brazzaville

Le Pool a besoin de matériel pour redémarrer l'activité agropastorale

Des humanitaires ont relancé lundi 18 juin la distribution de vivres aux populations du Pool grâce à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.