2 Janvier 2018

Tunisie: La crise au service pharmacie résolue

La crise au service pharmacie de l'hôpital universitaire Habib-Bourguiba de Sfax, qui a duré longtemps suite à un conflit entre la partie syndicale et la direction de ce service, a été résolue ce samedi lors d'une visite inopinée du ministre de la Santé, Imed Hammami.

Un accord conclu stipule un assainissement du climat social et un retour au travail des employés du service pharmacie dans le respect mutuel entre employés et membres du syndicat de base des agents de la santé, d'une part, et Dr Amna Zeribi, chef de service de la pharmacie de l'hôpital, d'autre part.

Des séances de travail seront tenues à partir de la semaine prochaine entre les différentes parties pour examiner les questions relatives à la gestion de cet établissement public de santé et la concrétisation de certaines conventions professionnelles au profit des agents de la santé, en coordination avec la direction de l'hôpital, la direction régionale de la santé et l'autorité de tutelle, a déclaré le ministre de la Santé, Imed Hammami.

Un entretien avait eu lieu entre Imed Hammami et les employés de pharmacie, adhérents au syndicat de base, ainsi qu'une rencontre entre Hammami et la responsable du service pharmacie. Ces deux rencontres ont permis de passer en revue la proposition de régularisation de la situation entre les deux parties pour assurer une reprise du travail à partir du 2 janvier 2018, a encore ajouté le ministre.

Dans une déclaration à la presse, Hammami a précisé que la visite de ce samedi a été consacrée à la résolution de cette crise. Elle sera suivie d'une visite officielle en coordination avec le gouverneur de la région consacrée au suivi des autres services du CHU Habib-Bourguiba ainsi que les autres établissements de santé en plus de la tenue d'un conseil régional de la santé, axé sur la situation sanitaire dans les différentes délégations du gouvernorat.

Après un apaisement du climat social au sein de l'hôpital, seront évoqués également les problèmes relatifs notamment à la bonne gouvernance, la gestion hospitalière, la lutte contre la corruption et le rapprochement des prestations sanitaires aux citoyens, a encore dit Hammami.

Dr Amna Zeribi a souligné, pour sa part, son engagement de tourner la page et de préserver la dignité des employés dans le but d'améliorer les prestations au profit des malades.

Dans une déclaration au correspondant de la TAP dans la région, Zeribi a estimé que la visite du ministre de la Santé était une opportunité pour démasquer les problèmes sociaux, financiers et administratifs ébranlant ce service qui accapare 60 % du budget de l'hôpital soit près de 14 millions de dinars par an.

Le secrétaire général de la section régionale de la santé et membre de l'Union régionale du travail, Adel Zouaghi, a fait part de son engagement de respecter l'initiative du ministre de la Santé pour assainir le climat social et faire prévaloir l'intérêt général de cet établissement public.

Tunisie

Classent FIFA de Janvier 2018 - La Tunisie trône sur l'Afrique

La Fifa a récemment publié le classement du mois de janvier. La sélection tunisienne est… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.