2 Janvier 2018

Tunisie: Le RFR opérationnel à partir de 2019

Travaux de réalisation en cours

La société chargée des travaux d'ouvrage devra procéder dans une première étape à l'installation des voies ferrées de cinq lignes. Actuellement, les travaux, qui sont en train d'être entrepris, sont ceux de la ligne E dont l'exploitation démarrera début avril 2019 et qui assurera la liaison entre la station Barcelone et les cités Saïda Manoubia, Hlel, Mellassine et Bougatfa. «Les travaux relatifs aux stations sont quasiment achevés, note le porte-parole de la société. Les trains sont dotés d'une technologie de pointe. Ils peuvent transporter jusqu'à 2.400 passagers. «Une autre ligne, la ligne D, est en cours de réalisation également. Celle-ci assurera la liaison entre Le Bardo, La Manouba jusqu'au terminus de Gobaâ. La société du Réseau ferroviaire rapide du Grand-Tunis a misé sur la communication et la transparence. «Nous tenons, à chaque fois, à informer les riverains de l'avancement des différentes étapes du projet».

Respect des normes

La société a tenu à organiser une journée portes ouvertes dont le principal objectif est l'acceptabilité sociale du projet. Le but de ce travail inclusif, c'est la réalisation d'un projet durable qui obéit à une logique de communication et de concertation entre les diverses parties prenantes (riverains, acteurs gouvernementaux, société civile, etc.). Ce travail vise l'intégration du projet dans son environnement social et économique dans la mesure où la dimension de la durabilité est une composante principale de la politique de la société. «Ce projet vise donc le respect de l'environnement et la préservation de la cohésion sociale», a relevé, à ce propos, M. Hajlaoui. Et d'ajouter : «Nous sommes financés par des bailleurs de fonds à 60% et par l'Etat à 40%. Les bailleurs de fonds sont la BEI, la banque allemande KFW et l'AFD (Agence française de développement). Ce projet est classé 7e en termes d'envergure et d'investissements à l'échelle du continent africain. La cellule de communication de la société RFR de Tunis assure la coordination à l'échelle locale et régionale dans le but de résoudre les problèmes qui entravent l'avancement du projet».

Présent à cette journée portes ouvertes, Foued Ghorbali, expert en sociologie, a, de son côté, affirmé que «les activités de réinstallation s'inscrivent dans les politiques de sauvegarde adoptées par la RFR. Ces politiques visent la minimisation des éventuelles répercussions sur les habitants. Elles prévoient notamment la prise en charge des familles affectées par les travaux».

Tunisie

Les cafés jouent les prolongations

Et mine de rien, rebelote. Comme au cours du mois de l'abstinence, nos cafés jouent aujourd'hui à guichets… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.