3 Janvier 2018

Gambie: Frénésie pour la musique nigériane

La Gambie est prise de la frénésie de l'afropop. Cette musique venue du Nigeria a su égaler le traditionnel mbalax sénégambien, et détrôner le reggae bien implanté dans le pays. Des rythmes traditionnels, un zeste d'afrobeat, et des touches d'électro : voici le mélange qui fait danser les Gambiens aujourd'hui.

A la radio, dans les bars et dans les boîtes, on n'entend que ça. Ce rythme si particulier de l'afropop du Nigeria.

Pour Sheikh, un Gambien de 26 ans, il n'existe pas de meilleure musique : « La musique du Nigeria, ça fait partie de ma vie. Quand je l'écoute, ça me motive ! J'adore ! »

Tekno Miles, Davido, Wizkid, ces noms sont adorés en Gambie et les paroles en anglais connues par cœur. Sheikh Gaye, plus connu sous son nom de DJ, Lipsy G, a vu cette mode se développer au cours de sa carrière : « Aujourd'hui on ne peut pas divertir les gens si on ne passe pas de musique nigériane. Si je veux faire bouger une foule, c'est obligé, je dois passer un de ces hits. C'est quand certains de ces chanteurs sont apparus dans des films que les Gambiens ont commencé à les apprécier. Ça a démarré dans les années 2000, les gens sont devenus accros à la musique nigériane. »

Aujourd'hui, les clips passent en boucle sur les télés gambiennes. Des chansons qui parlent d'argent, d'amour, de succès. Aji Fatou ne peut plus s'en passer. « Même nos artistes gambiens essayent de les copier ! Toutes les musiques nigérianes donnent envie de danser. Tu commences par bouger la tête, sur le rythme, et directement ensuite, tu te lèves et commences à bouger ton corps », raconte-t-elle.

Un succès continental et même mondial qui rapporte au Nigeria plus de 50 millions d'euros par an.

Gambie

La police lance une campagne pour changer son image

En Gambie, la police essaye de changer son image. Pour faire passer le message que l'institution est au service de ses… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.