2 Janvier 2018

Sénégal: Des cadres civils et militaires formés pour faire face aux défis sécuritaires

Dakar — Des cadres civils et militaires capables de "concevoir et construire une vision intégrée de la défense et de la sécurité au service du développement et de la paix" seront mis "progressivement à la disposition de l'Etat", grâce à la formation en sécurité nationale, a affirmé, mardi à Dakar, le directeur général du Centre des hautes études de défense et de sécurité (CHEDS), le général de Brigade, Paul Ndiaye.

"Ils sont quinze, 11 civils et quatre officiers à avoir été sélectionnés pour suivre cette formation en sécurité nationale pour approfondir leurs connaissances dans les domaines de la défense", a-t-il dit, lors du cours inaugural et du séminaire de rentrée de la formation en sécurité nationale du CHEDS.

Selon lui, cette formation concerne des domaines "marqués par des incertitudes auxquelles il sera demandé aux participants de réfléchir profondément, en vue d'anticiper les réponses adaptées à leur donner".

"Le monde traverse une période où les crises et les confits sont permanents et leur évolution difficilement prévisible", a-t-il dit, expliquant que "différents thèmes d'études seront proposés aux bénéficiaires de cette formation.

"Vous revisiterez ainsi, dans une vision globale, les facteurs de puissance dans un monde en recomposition et étudierez les forces et les faiblesses des dispositifs de sécurité au niveau national", a-t-il dit à l'endroit des participants.

Durant cinq mois, les auditeurs suivront des cours magistraux, des travaux en comité qui seront faits par de nombreux intervenants parmi lesquels des experts civils et militaires et des praticiens de la défense et de la sécurité.

"Leurs interventions vous permettront d'appréhender les grandes problématiques de défense et de sécurité actuelles", a souligné le directeur général du CHEDS, qui rappelle que des "visites de terrain" seront organisées pour mieux leur faire "connaître l'organisation et les moyens majeurs de la sécurité du pays".

A terme, a-t-il poursuivi, cette formation va mettre progressivement à la disposition de l'Etat, des cadres civils des secteurs public et privé et des forces de défense et de sécurité, pour concevoir, construire une vision intégrée de la défense et de la sécurité au service du développement et de la paix.

De son côté, le directeur de cabinet du ministre des Forces armées, Demba Diouf, estime que la question de la sécurité est "importante" pour les Etats et nécessite de former des acteurs afin de les préparer à faire face à ce genre de défi.

"Je vous invite à faire de cette formation, une formation d'excellence et de référence pour qu'elle ouvre la voie à d'autres perspectives", a-t-il dit, demandant aux participants de faire preuve de "curiosité intellectuelle et d'ouverture d'esprit".

Sénégal

Regain de tension en Casamance - La socièté civile locale calme le jeu

Les responsables de l'Église catholique ne sont pas les seuls à s'inquiéter de la situation qui… Plus »

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.