2 Janvier 2018

Congo-Kinshasa: Nouvelle manche !

opinion

Adieux 2017. Et, avec elle, le rendez-vous aux mille contours du 31 décembre 2017. Cap avant lequel devait être organisées des élections en République Démocratique du Congo, selon le délai inscrit dans l'Accord de la Saint Sylvestre.

Ce jour aura été à la hauteur des appréhensions. Oui, le langage de la rue était, en effet, de rigueur. La marche appelée par le Comité Laïc de Coordination, avec le quitus de l'Eglise Catholique et l'adhésion massive des opposants radicaux a presque plombé totalement la célébration de la Saint Sylvestre. Si pour les laïcs chrétiens il était question de dire non au pouvoir par la rue avant de le faire par les urnes, pour les politiques de l'Opposition l'objet était d'arriver à faire partir le régime en place au nom de l'activation de l'article 64 de la Constitution alinéa 1. Raison ? La mésentente sur l'après 31 décembre avec le pouvoir sur fond d'une forte accusation de manque de volonté politique dans le chef de la mouvance pour laisser la CENI organiser des élections.

Le régime de Kinshasa, selon les opposants, serait épris de rester aux affaires ad vitam aeternam en usant des stratégies qui ensorcellent le processus électoral. Comme chaque jour, le 31 décembre, il eu un jour et une nuit puis 2018 a débuté sa course. Quoi que passé, les dessous des enjeux cristallisés autour dudit 31 décembre continuent de peser telle une épée de Damoclès sur le Congo-Kinshasa. Primo, il y a la contradiction Pouvoir-Opposition radicale sur la transition extraconstitutionnelle non consensuelle dans laquelle se trouve plongée, une fois de plus, la RDC. Secundo, les joutes électorales, seules remèdes miracles contre le mal congolais, qui restent à organiser. La nouvelle année qui s'ouvre, ouvre, aussi, à tout dire, une nouvelle manche sur la scène politique pour la marche du pays vers des élections et donc, vers la concrétisation d'une alternance au sommet de l'Etat. L'almanach électoral dévoilé par la Commission Electorale Nationale Indépendante -CENI- devient ce phare qui éclaire l'horizon.

Publié à la suite d'une forte pression interne et externe, avec précisément la venue de l'émissaire de Donald Trump, et accepté par la communauté internationale et bien de structures de taille au pays, à l'instar de la CENCO, le calendrier électoral, désormais, est le thermomètre de la marche vers ces élections tant attendues le 23 décembre 2018. Entre-temps, ce parcours ne s'annonce pas facile. Déjà, le Rassop/Limete décrète que le pouvoir en place est, à ce jour, ni légal, ni légitime. Que va-t-il faire ? Félix Tshisekedi et les siens vont-ils appeler à la désobéissance civile ? Possible. Mais, la certitude et le bon sens voudraient que cette manche 2018 entre politiques est la plus déterminante pour l'avenir. Y aura-t-il élections le 23 décembre 2018 ? Dans ce contexte de contradiction, que se passera-t-il au pays d'ici là ? Le 31 décembre 2017 est rangé dans l'histoire mais l'ombre de ses enjeux perdurent sur l'agora politique. D'où, la nouvelle manche.

Congo-Kinshasa

Ce projet de déclaration franco-belge sur la RDC qui a capoté

Deux députés français de la majorité et trois de leurs homologues belges s'étaient… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.