2 Janvier 2018

Congo-Brazzaville: Tournoi international de volleyball "Calixte-Nganongo" - Kinda Odzoho et Canon de Djili champions

La première équipe a occupé la première marche du podium en version masculine, tandis que la seconde a réalisé le même exploit en version féminine.

La finale de la 4e édition du tournoi international de volleyball " Calixte-Nganongo", en version messieurs, a opposé Kinda Odzoho à Inter club, deux formations brazzavilloises. Les volleyeurs de Kinda Odzoho n'ont pas tremblé face à leurs adversaires. 25 à 18, dès le premier set. Inter club s'est ressaisi en revenant à la marque lors de la seconde manche par le même score. Aux deux derniers sets, Kinda Odzoho a repris de l'ascendant jusqu'à s'imposer trois sets à un. « Nous n'avons pas organisé la compétition pour la perdre. L'équipe était au point et mes poulains ont respecté les consignes le long du parcours face à nos différents adversaires qui, parfois, nous ont rendu la vie difficile », a déclaré l'entraîneur de l'équipe championne, Armel Ndebeka.

En dames, il n'y a pas eu de finale. Les équipes engagées en version féminine étaient disproportionnées. La championne a donc été désignée en fonction de l'ensemble de points engrangés match après match. C'est Canon de Djili qui a ainsi empoché le titre.

Le président de la Fédération congolaise de volleyball (Fécovo), Jean Claude Mopita, s'est dit satisfait de la bonne tenue du tournoi et du niveau technique des athlètes camerounais, congolais des deux rives du fleuve... les officiels techniques qui, selon lui, ont été à la hauteur de la tâche. « Les jeunes ont montré qu'ils sont l'avenir du volleyball dans le continent », a déclaré le président de la Fécovo.

Le président de Kinda Odzoho, Guy Oyela, a, par ailleurs, abondé dans le même sens mettant un accent particulier sur la jeunesse. « Nous avons réservé ce tournoi international aux jeunes, parce que c'est la base qu'il faut pour l'élite de demain », selon lui. Il n'a pas manqué de saluer la performance de son équipe sacrée championne tout en félicitant d'autres formations qui n'ont pas atteint ce niveau. Elles peuvent y arriver à force de travailler, a-t-il estimé. La prochaine édition prévue à Brazzaville, l'année prochaine, sera une nouvelle occasion.

Pour le directeur technique de cette compétition, le Camerounais Mbotto Otto, la plus grande victoire est le fait que le tournoi est désormais reconnu par la Confédération africaine de volleyball. « C'est le premier pas marqué. Il nous faut donc travailler davantage, mettre du sérieux, notamment dans le respect des catégories d'âge, puisque cette compétition est réservée aux jeunes U-20 », a-t-il fait savoir. Au cours de cette 4e édition, les cas de tricherie d'âge ont été décelés et réprimés. Inter club de Kinshasa a été sanctionné, tout comme plusieurs joueurs de l'Inter de Brazzaville.

Congo-Brazzaville

Politique nationale - Douze partis signent le Mémorandum de l'opposition

Le texte a été approuvé par douze formations politiques sur treize, le 23 juin à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.