3 Janvier 2018

Togo: Pénurie de carburant - Le spectre s'étend à d'autres villes du pays

Après Dapaong lors de la fête de Noël où le litre de l'essence super sans plomb a été échangé contre la somme de 800 F cfa, Lomé depuis quelques jours a pris la relève, dans cette affaire de pénurie artificielle de carburant.

"La pénurie de carburant s'est exacerbée ce mercredi et serait étendue vers d'autres villes de l'intérieur du pays. Au moment où l'on s'attendait à la normalisation de la situation. Ici à la station Shell Hedzranawoe, ce sont de file interminables de motos et d'automobiles à la quête de l'essence.

Pire, après un service minimal, le pompiste vient dire qu' il n'y a plus de carburant. Ce sont des cris de désolation et de crispation", c'est le consta dont à été saisi ce matin, le MMLK.

"Il faut augmenter et nous libérer rapidement", ont détonné certains consommateurs furieux, qui croient savoir ce qui en serait la suite de cette pénurie. s'expriment ils dans la fureur et dans la colère.

"Vous voulez encore nos maigres vous, prenez les, mais Dieu pourvoira", lance un zedman dans un état d'abattement. "Nous savons que vous avez de l'essence dans vos cuves mais vous voulez seulement nous faire souffrir, que Dieu vous pardonne !", s'est exclamé un autre consommateur.

Après quelques minutes d'attente, tous se sont dispersés trainant leurs engins vers des destinations inconnues.

C'est en tout cas une situation qui n'est pas propre à ce quartier de Lomé, mais plutôt vécue par d'autres que nous avons sillonnés hier mardi en soirée.

Apportant des éléments sur cette pénurie, la LCT (Ligue des Consommateurs du Togo) d'Emmanuel Sogadji, dit avoir été informée par une source "que les tractations ont avancées pour l'augmentation des prix des produits pétroliers à la pompe les prochains jours" et que d'autres "sources expliquent la pénurie à l'absence de stock dans les bacs à la STE et à la STSL alors que les autorités affirment avoir fait la commande à temps.

Actuellement, seule une bac est fonctionnelle à la STE et il faut que les camions citernes attendent chaque instant le pompage du navire accosté afin de s'approvisionner".

Ce qui fait craindre, d'après la LCT, des surprises aux consommateurs dans le'approvisionnement en carburant, les heures qui viennent. Quelles surprises ? Agréables ou désagréables ? Bon à suivre !

Togo

Le continent, royaume du piratage

Certaines petites chaînes de télévision africaines n'hésitent pas à pirater les… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.