3 Janvier 2018

Cote d'Ivoire: Adiaké - Un minicar plonge dans une rivière, au moins 14 morts et plusieurs portés disparus

Un grave accident sur l'axe Epléman-Adiaké a eu lieu dans la nuit du 2 janvier 2018, rapporte notre correspondant local.

Il s'agit d'un minicar de transport qui a plongé dans une rivière, alors qu'il avait à bord une trentaine de passagers qui sont allés célébrer la fête du nouvel an dans une autre localité, la veille.

On déplore 14 morts et plusieurs portés disparus. On note aussi que l'accident a enregistré plusieurs blessés. « Le chauffeur a mal négocié un virage, non loin d'un pont de fortune.

On ne sait pas ce qui s'est passé par la suite. Toujours est-il que le véhicule a plongé dans la rivière Toumanguié avec les quatre roues en l'air », explique notre correspondant. Il précise, en outre, que le minicar était en surcharge.

Cote d'Ivoire

ONU - L'ambassadeur ivoirien Bernard Tanoh-Boutchoue décédé, la France lui rend hommage

SEM. Bernard Tanoh-Boutchoue, ambassadeur de Côte d'Ivoire auprès de l'Onu depuis septembre 2017, est… Plus »

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.