3 Janvier 2018

Tunisie: Le rêve est toujours permis !...

Le sélectionneur national, Nabil Maâloul, a choisi la capitale qatarie pour entamer la campagne du Mondial en y organisant un stage de deux semaines auquel il a convoqué 27 joueurs locaux, sachant que Saber Khélifa a été autorisé de s'absenter du stage de Doha.

Après la séance matinale qui a eu lieu au stade d'El Menzah, la délégation tunisienne a quitté hier dans l'après-midi Tunis pour Doha à bord d'un vol régulier. Un match amical face à la sélection koweïtienne devra clôturer ce stage qui prendra fin le 18 courant.

Avec ce rassemblement de Doha, l'équipe de Tunisie ouvre donc la campagne du Mondial russe. Une campagne que nous voulons bien ordonnée afin que notre sélection tunisienne atteigne le jour «J» fin prête pour aborder comme il se doit la phase finale de la Coupe du monde avec l'espoir de voir notre team national passer un cap historique en se qualifiant au deuxième tour.

Disputer les huitièmes de finale d'une Coupe du monde demeure un rêve difficile à réaliser vu la valeur technique intrinsèque de nos concurrents au premier tour, notamment la Belgique et l'Angleterre. Toutefois, le rêve est toujours permis. Ne dit-on pas que tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir.

Une chose est sûre, les rêves sont faits pour être réalisés. Si Amor Jebali, Tarek Dhiab, Ali Kaabi, Nejib Ghommidh et tous les autres artisans de l'épopée 1978 ont pu le faire, il n'y a aucune raison pour que les camarades de Yassine Khénissi ne fassent pas au moins l'effort de se qualifier au second tour de la phase finale de la prochaine Coupe du monde.

Ne pas reproduire les mêmes erreurs...

Pour maximiser les chances de nos équipes de disputer les derniers tours des Coupes africaines, la Fédération tunisienne de football leur a reporté quelques matches. Les responsables fédéraux et le staff technique national ont pensé bien faire en ménageant nos équipes engagées dans les compétitions africaines, mais l'effet s'est avéré le contraire.

L'irrégularité de la compétition locale a eu également un effet néfaste sur la prestation de la sélection nationale lors de ses trois dernières sorties comptant pour les éliminatoires du Mondial.

Il sera donc judicieux que le calendrier du reste de la saison respecte un rythme régulier afin que nos joueurs locaux atteignent la fin de la saison sans risque de blessures.

La campagne du Mondial doit être bien ordonnée. Quant à la charge de travail, elle doit être bien dosée pour éviter les risques de blessures à nos internationaux.

Bref, il est important que le programme de préparation pour les six mois à venir soit bien établi et pas seulement : rien ne vaut une bonne hygiène de vie, de l'envie et de la détermination pour présenter un visage fort respectable de notre sélection nationale au Mondial russe. Et qui sait ? Une qualification au second tour ferait entrer la bande à Nabil Maâloul dans l'histoire.

Tunisie

La colère gronde toujours notamment dans les quartiers populaires

En Tunisie, si les manifestations ont baissé en intensité la colère gronde toujours dans de… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.