3 Janvier 2018

Sénégal: Désenclavement de l'Ile à Morphil - 102 milliards de FCfa du Puma pour Podor

Lancé il y a à peine un an, le Programme d'urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers (Puma) commence à dérouler ses actions dans les dix régions cibles. A Cas-Cas dans le département de Podor, son coordonnateur national Moussa Sow a remis, jeudi dernier, 33 équipements d'allègement des travaux des femmes et près de 300 tables bancs.

Ce jeudi 28 décembre, Fatoumata Diaw cache mal sa joie. Vêtue d'un grand boubou de couleur bleue, cette quinquagénaire originaire du village de Fodé Elimane dans la commune de Méri (département de Podor) fait partie des heureuses bénéficiaires des équipements d'allégement des travaux des femmes.

Le bienfaiteur est le Programme d'urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers (Puma). Ce programme, lancé il y a à peine un an, a organisé fin décembre à Cas-Cas, une localité de l'île à Morphil, une cérémonie de distribution d'équipements post-récolte.

Dès les premières heures de la matinée, la place publique du village est envahie par des milliers de personnes venus de tous les coins de ce vaste département. Les responsables politiques du département ont battu le rappel des troupes.

Avec des pancartes, banderoles, tee-shirts, les populations ont exprimé leur satisfaction au Puma et au gouvernement pour ces équipements.

Pour cette première opération de distribution d'équipements, le Puma a octroyé 33 machines (moulins à mil et décortiqueuses de riz), une motopompe et 300 tables-bancs. Ces équipements sont destinés à 30 localités des arrondissements de Cas-Cas et Saldé.

Moussa Sow, coordonnateur national du Puma, a salué la forte mobilisation des populations et des élus locaux du département qui prouvent, à son avis, leur adhésion à la politique du chef de l'Etat. « Cette cérémonie revêt une importance particulière pour moi. Il s'agit de rencontrer directement les populations locales.

Elle se tient après le Comité régional de développement tenu la veille à Saint-Louis. Le président de la République accorde un grand intérêt à cette région surtout l'ile à Morphil », déclare M. Sow.

Selon lui, le choix porté sur Cas-Cas pour abriter cette cérémonie n'est pas gratuit. Cette localité, explique-t-il, se situe dans l'ile à Morphil, une zone enclavée du département de Podor.

« Les zones frontalières ont été pendant longtemps laissées en rade dans les politiques publiques. C'est pourquoi Macky Sall a initié le Puma qui vise l'équité et l'inclusion », ajoute M. Sow fortement ovationné par la foule. Il affirme que le Puma vise la sécurité frontalière, le désenclavement et le développement durable.

Avec ces équipements, poursuit-il, les femmes peuvent désormais se consacrer à des activités génératrices de revenus. Moussa Sow a tenu à rassurer les populations de Podor que les actions du Puma ne vont pas se limiter à la seule distribution d'équipements.

Il a informé que sur près de 133 milliards de FCfa prévus pour la région de Saint-Louis, 102 milliards de FCfa sont destinés au département de Podor.

« Sur les 102 milliards de FCfa destinés à ce département, plus de la moitié sera injectée dans l'ile à Morphil », a précisé Mamadou Diédhiou, responsable de la cellule infrastructures et désenclavement à Puma.

Il s'agit, précise-t-il, de réaliser des pistes, des ouvrages de franchissement, d'équipements sociaux de base, d'activités génératrices de revenus sans oublier l'électrification, l'hydraulique.

102 MILLIARDS DE FCFA POUR PODOR...

« Avec l'Acte 3 de la décentralisation, le président de la République veut des territoires viables ancrés dans le développement durable. Cette cérémonie significative du Puma s'inscrit en droite ligne de la vision de Macky Sall », a souligné Mamadou Dia, le président du Conseil départemental de Podor.

Il a salué la discrimination positive du Puma en direction de ce département de la région de Saint-Louis en lui octroyant un fonds de 102 milliards pour la réalisation d'infrastructures. Il a indiqué que son institution et le Puma vont signer une convention de partenariat.

« Avec le Puma, Macky Sall souhaite apporter une réponse urgente aux préoccupations des populations, corriger les déséquilibres entre villes et campagnes. Nous sommes contents pour ces équipements », s'est félicité Demba Bâ, maire de Médina Ndiatbé, une collectivité locale dont dépend Cas-Cas.

« Le Puma est un programme emblématique qui va renforcer la souveraineté nationale dans les zones frontalières. Les équipements contribueront à améliorer considérablement les conditions de vie des femmes », a noté Elimane Bâ, préfet du département de Podor.

Les tables bancs, poursuit-il, vont aider à améliorer les conditions d'apprentissage. Il soutient que le Puma connaît un début d'exécution dans cette partie de la région de Saint-Louis.

« La distribution d'équipements est une première dans notre village. J'ai 55 ans mais c'est la première fois que je reçois ce don. Avant, on passait toute la journée dans les champs.

Le soir, on se mettait à piler. C'est dur. Maintenant, c'est un mauvais souvenir », déclare avec joie Fatoumata Diaw, présidente d'un groupement de femmes à Fodé Elimane, une localité de la commune de Méri. Khardiata Pam de Walaldé tout comme Coumba Samba Sy de Tioubalel abondent dans le même sens et expriment leur satisfaction.

... ET 32 MILLIARDS DE FCFA À LA RÉGION DE MATAM

Le coordonnateur national du Puma a bouclé ses tournées de sensibilisation et de partage de la matrice d'actions prioritaires par la région de Matam. Pour cette région, ce sont 1.409 actions qui seront réalisées pour un coût de 32 milliards de FCfa.

La région de Matam sera bien servie par le Puma. Elle sera dotée d'une enveloppe de 32 milliards de FCfa pour réaliser 1.409 actions, a annoncé, vendredi dernier, Moussa Sow, coordonnateur national du Puma. Il s'exprimait lors d'un Comité régional de développement consacré au partage la matrice d'actions prioritaires du Puma.

Dans cette région, précise-t-il, se sont les départements de Matam et de Kanel qui sont concernés. Vingt-deux (22) communes seront impactées. Le Puma va réaliser 53 infrastructures et équipements dans la santé. Pour le secteur de l'éducation, ce sont 306 infrastructures et équipements qui seront réalisés dans ces deux départements.

Les volets hydraulique, assainissement, électrification, les activités génératrices de revenus, l'environnement sont également prévus par le Puma qui est déjà opérationnel dans la région. La preuve par la réalisation en cours des postes de santé à Gourel Oumar Ly et à Tiguéré.

Pour Oumar Mamadou Baldé, gouverneur de la région de Matam, les zones frontalières étaient oubliées ou pas suffisamment prises en charge dans les politiques publiques. C'est pourquoi, il a salué l'initiative du président de la République de lancer le Puma afin de corriger les déséquilibres.

Le Puma, souligne M. Baldé, permettra de réaffirmer la souveraineté nationale dans les zones frontalières. Il a saisi cette occasion pour réaffirmer l'engagement ferme de tous les acteurs territoriaux à accompagner le Puma.

Il a salué les bons débuts de ce programme avec la construction en cours des postes de santé de Gourel Oumar Ly et de Tiguéré.

Il affirme que le Puma est bien parti dans la région de Matam. Le gouverneur de Matam n'a pas manqué de saluer le concours du Puma qui va réaliser un forage au centre hospitalier régional de Ourossogui.

Centre hospitalier de Ourossogui : Pose de la première pierre du forage

Les problèmes d'approvisionnement en eau potable au Centre hospitalier régional de Ourossogui seront bientôt un mauvais souvenir. La structure a reçu le soutien du Puma qui a décidé d'y construire un forage.

La pose de la première pierre de cet ouvrage s'est déroulée vendredi dernier sous la présence de Moussa Sow, coordonnateur national du Puma et Oumar Mamadou Baldé, gouverneur de la région de Matam.

Selon Mamadou Ndiaye, directeur de l'hôpital, la pose de cette première pierre va marquer la fin d'un long calvaire. « Parfois, en pleine intervention chirurgicale, on est confronté à des problèmes d'eau.

Ce qui nous oblige à utiliser des bouteilles d'eau », confie M. Ndiaye. « Cette cérémonie de pose de la première pierre du forage est une étape importante pour l'hôpital. C'est le symbole du début de sa réhabilitation », a-t-il déclaré, étreint par l'émotion.

Pour Moussa Sow, ce forage, une fois fonctionnel, va contribuer à renforcer le taux d'accès à l'eau potable. « Nous étions au courant des difficultés que rencontrent les populations à l'hôpital pour la fourniture d'eau.

Nous saluons le concours du Puma qui a répondu favorablement aux sollicitations », a déclaré le gouverneur de la région de Matam. Il a ajouté que l'entreprise chinoise a reçu des instructions de Puma pour réaliser le forage au bout d'un mois.

Il a saisi cette occasion pour inviter les responsables de cette entreprise à respecter les délais. Selon Oumar Mamadou Baldé, des progrès constants sont notés dans tous les domaines dans cette région. « La dynamique de développement est bien enclenchée dans la région de Matam. Elle sera maintenue », a-t-il assuré.

Sénégal

Regain de tension en Casamance - La socièté civile locale calme le jeu

Les responsables de l'Église catholique ne sont pas les seuls à s'inquiéter de la situation qui… Plus »

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.