4 Janvier 2018

Cote d'Ivoire: Conseil de sécurité de l'ONU - Le pays a fait officiellement son entrée

La Côte d'Ivoire, à l'instar de cinq autres pays, à savoir la Guinée équatoriale, le Koweït, les Pays-Bas, le Pérou et la Pologne, a fait son entrée officielle au Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations unies (Onu) en tant que membre non permanent le mardi 2 janvier 2018.

Cette entrée a été matérialisée par la prise de contact des Représentants permanents et des membres du Conseil de sécurité, la cérémonie d'installation des drapeaux des nouveaux Etats membres, aux côtés de ceux des membres actuels du Conseil, et l'adoption officielle du programme de travail dudit Conseil. « La paix et la sécurité sont difficiles à obtenir », a souligné à cette occasion Kairat Umarov, ambassadeur du Kazakhstan, qui assure en janvier la direction tournante du Conseil de sécurité.

Et d'ajouter : « Vous allez avoir une réelle chance de faire la différence ». La Côte d'Ivoire, le Koweït, les Pays-Bas, le Pérou et la Pologne remplacent les six pays que sont l'Egypte, l'Italie, le Japon, le Sénégal, l'Ukraine et l'Uruguay.

Cote d'Ivoire

Entretien avec Koné Brahima Yves (Dg du Conseil du Café-Cacao)

En tant que Conseil, nous voulons superviser ce qui se passe dans ce secteur, de manière à appliquer… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Intelligent d'Abidjan. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.