4 Janvier 2018

Congo-Kinshasa: Marche du 31 décembre - Les ministres issus de l'opposition déplorent le recours à la violence

Les regroupements et partis politiques de l'opposition représentés au sein du gouvernement Tshibala déplorent la perte en vies humaines et le recours à la violence quels qu'en soient les auteurs, lors de la marche des chrétiens catholiques du 31 décembre. Pour eux, l'objectif doit être fixé sur l'aboutissement du processus électoral en cours.

Les mêmes sources « condamnent toute manipulation du peuple, conduisant à la désobéissance civile, au désordre, à des actes de vandalisme et de contestation non fondées, de nature à retarder la tenue des élections, dès lors que le processus électoral est entré dans sa phase d'irréversibilité.»

Ces regroupements promettent de « s'impliquer » pour faire aboutir le processus électoral. Ils appellent le peuple congolais « au calme et les leaders relevant des confessions religieuses à la neutralité et à la retenue », a indiqué l'un d'eux, argumente José Makila, ministre des Transports et voies de communication.

Congo-Kinshasa

La Russie entame une coopération militaire avec la RDC

La Russie s'implante en RDC, comme elle l'a fait en Centrafrique, en entamant avec Kinshasa une coopération… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio Okapi. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.