4 Janvier 2018

Cote d'Ivoire: Après les mutineries en 2017 - L'armée fera "son devoir" correctement en 2018

Photo: Fraternité Matin
Des militaires

Mea culpa ! Le chef d'État-major des armées, le général de corps d'armée Touré Sékou, a présenté ce jeudi 4 janvier 2017, les « excuses à la Nation » de l'armée, suite aux mutineries de 2017. « Je voudrais présenter (...) nos sincères excuses », a-t-il dit à la cérémonie de présentation de vœux du nouvel an au Chef de l'État, Alassane Ouattara, au Palais présidentiel, à Abidjan-Plateau.

Pour « redorer » ce blason terni, après ces événements malheureux de 2017, le chef d'État-major des armées a indiqué: « notre armée doit cesser d'être un problème ». Le patron des soldats ivoiriens promet donc qu'en 2018, l'armée fera « son devoir » correctement.

« 2017 a été marquée par des mutineries qui ont remis en cause les fondements de notre armée », admet le général de corps d'armée Touré Sékou.

« Il n'y aura pas de mutinerie en 2018. Quelles que soient les préoccupations (... ). Nous n'allons pas tolérer l'indiscipline », avertit le ministre d'État, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko.

Cote d'Ivoire

Hadj 2018 - Une mission de supervision dans la région du Bafing

Dans le cadre des préparatifs du Hadj 2018, une équipe du commissariat général chargé… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.