5 Janvier 2018

Sénégal: Participation aux 8es Jeux de la Francophonie - Des avancées notables enregistrés à Abidjan

L'hymne national a été chanté 8 fois à Abidjan, lors des 8e Jeux de la Francophonie qui s'y sont tenus, du 21 au 30 juillet dernier. Faisant naître ainsi un groupe avec le basketball féminin, le football avec ses cadets qui ont été éliminés sans perdre de matches, la lutte effectuant une razzia dans ses différentes épreuves, le judo est resté égal à lui-même de même que l'athlétisme. Le Sénégal, dans ces 8e Jeux de la Francophonie, a fait plus que de la figuration.

A Abidjan, la participation du Sénégal aux différentes épreuves des 8e Jeux de la Francophonie est perçue comme une avancée notable dans la recherche de résultats sur l'échiquier international.

Nos athlètes ont progressé par rapport aux résultats de Nice 2013 où le Sénégal s'était classé 6e avec 19 médailles (6 en or, 5 en argent et 8 en bronze). La moisson a été de 27 médailles dont 10 en or, 9 en argent et 8 en bronze, pour un classement final de 4e sur 32 pays ayant officiellement participé dans les compétitions.

C'est dire que la Génération 2024 se profile bien à l'horizon. Mention spéciale aux lutteurs qui, à eux seuls, ont pu ramener 10 médailles d'or.

« La lutte mérite beaucoup de reconnaissance car elle a réussi à qualifier tous ses athlètes dans les finales ; c'est la raison pour laquelle d'ailleurs beaucoup d'entre eux sont boursiers soit de la Solidarité olympique soit de la Confejes », disait le directeur de la Haute compétition, Souleymane Boune Daouda Diop, chef de la délégation sénégalaise à ces Jeux d'Abidjan.

D'ailleurs, ce sont les lutteurs qui ont clôturé la participation sénégalaise en terminant fort dans les épreuves de lutte libre et lutte africaine. Il faut souligner que les poulains de Lassana Coly (lutte libre) et Ambroise Sarr (lutte africaine) ont fait une véritable razzia, ne laissant que des miettes aux autres concurrents.

Cinq finalistes hommes et dames en individuel et autant par équipes. Les Sénégalais restaient ainsi maîtres de la lutte sous toutes ses formes dans les compétitions internationales organisées en Afrique. Dans cette équipe sénégalaise de lutte, il faut retenir la prestation de deux jeunes filles, Anta Sambou et Nahami Sambou, qui ont préparé et réussi leur bac tout en réussissant aussi leur compétition.

Et pour finir sur ces Jeux, le Dr Alioune Sarr, président du Cng de lutte, a été élu président de la Commission de lutte africaine au sein de l'Association des fédérations francophones de lutte qui tenait son assemblée générale à Abidjan. Les Lionnes du basketball, quant à elles, s'adjugeaient la médaille de bronze de la 3e place face à la Wallonie-Bruxelles.

Sénégal

Mondial 2018 - Heure de vérité pour les Lions

L'heure de vérité a sonné pour les Lions qui affrontent, cet après-midi, la Pologne, au… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.