5 Janvier 2018

Congo-Kinshasa: L'opposition a timidement réagi à la répression sanglante du 31 décembre

Alors que l'Eglise catholique est à nouveau montée au créneau pour condamner la violence policière, l'opposition politique a, elle, timidement réagi. Une semaine après, le bilan n'est toujours pas connu.

Après les violences qui ont émaillé la marche du 31 décembre dernier, une manifestation à l'appel de l'Eglise catholique en RDC, les condamnations sont nombreuses. Outre l'Eglise catholique, l'Union européenne et l'Union africaine ont multiplié ces derniers temps les condamnations vis-à-vis de la barbarie policière commise jusque dans les chapelles.

Le bilan des victimes est controversé. Les organisateurs de la marche parlent d'une douzaine de morts, tandis que l'ONU parle de cinq personnes tuées.

Qu'en pensent les acteurs politiques dont les réactions ont été timides ?

Cliquez sur la photo pour écouter les explications d'Eve Bazaiba, secrétaire général de MLC, un des principaux partis de l'opposition politique en RDC.

Congo-Kinshasa

Le défi logistique des élections au cœur des interrogations

En RDC, les candidats aux provinciales commencent à s'enregistrer ce samedi, durant deux semaines. Au total, 169… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.