6 Janvier 2018

Zimbabwe: Deux anciens ministres de Robert Mugabe poursuivis pour corruption

Photo: The Herald
L'ancien ministre zimbabwéen des Affaires étrangères Walter Mzembi

Au Zimbabwe, deux anciens ministres de l'ex-président Robert Mugabe ont été arrêtés pour corruption et abus de pouvoir, avant d'être libérés sous caution ce samedi 6 janvier. Depuis sa prise de fonction, Emmerson Mnangagwa a promis de lutter contre la corruption.

Walter Mzembi et Samuel Undenge sont deux anciens hommes influents de l'époque de Robert Mugabe. Walter Mzembi a été ministre des Affaires étrangères, ministre du Tourisme.

Il fait partie des militants de la Zanu-PF, qui ont récemment été exclus du parti. D'après son avocat, la Commission anti-corruption enquête notamment sur de présumés dons versés à des églises.

Samuel Undenge est aussi un ancien cadre de la Zanu-PF. Il a cumulé des portefeuilles ministériels : ancien ministre de l'Energie et du Développement, il a momentanément été ministre de la Lutte contre la corruption. Aujourd'hui, la justice le poursuit pour des faits de corruption et d'abus de pouvoir.

Les deux hommes ont comparu ce samedi devant le tribunal de Harare, avant d'obtenir une remise en liberté sous caution.

Depuis le départ de Robert Mugabe du pouvoir fin novembre, plusieurs personnalités sont dans le viseur de la justice. C'est notamment le cas de l'ex-ministre des Finances et de l'ancien ministre des Sports. Tous deux sont également poursuivis pour corruption et abus de pouvoir.

Zimbabwe

Affaire Grace Mugabe - Des plaignants sud-africains dénoncent son immunité diplomatique

La justice s'est penchée, jeudi 10 et vendredi 11 mai, sur une affaire impliquant Grace Mugabe. Début… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.