8 Janvier 2018

Cameroun: Arrestation d'AYUK Sisiku au Nigéria - Extradition bloquée et libération imminente

Notre source qui a requis l'anonymat affirme que c'est sous la pression du gouvernement camerounais que le Nigéria, au travers de son service de renseignement et de sécurité nationale appelé State Security Services (SSS), a procédé à l'interpellation des leaders de l'Ambazonie dans un hôtel d'Abuja. La raison avouée de cette interpellation réside jusqu'ici dans des accusations de terrorisme, etc. présenté par le Cameroun accusant Ayuk Sisiku et ses compères.

Pour bien comprendre, notre source explique que le Cameroun a affirmé détenir des preuves de l'implication du leader de l'Ambazonie dans les attaques récurrentes sur le sol camerounais venant du Nigéria par des individus se réclamant de l'Ambazonie. Hors depuis qu'Ayuk Sisiku Tabe s'est autoproclamé leader de la république de l'Ambazonie, aucune revendication d'attentat ou d'attaque n'a été faite par Lui. La seule certitude et l'information véritable dont détiennent les autorités nigérianes est qu'il se trouve en territoire Nigérian et est enregistré dans ce pays comme Réfugié politique ; donc bénéficie de toute la protection internationale nécessaire dans le cas d'espèces pour être libre de circuler.

Ainsi l'arrestation State Security Services (SSS) à l'hotel Nera d'Abuja, qui vient corroborer son statut, s'est faite en pleine réunion d'organisation d'une riposte humanitaire face à l'arrivée de la saison des pluies au profit des réfugiés camerounais victimes de la crise anglophone. Face à des arguments qui se démontent déjà, il sera très difficile de continuer à détenir Ayuk Sisiku et ses « hommes ». Très probablement et comme ils savent bien le faire, la libération dans les prochaines minutes renverra sur la figure de l'autorité judiciaire et militaire camerounaise le nouvel échec de la non maturation de « projet ». Sans avoir assez mûri son « coup » le gouvernement camerounais est allé très vite en besogne et désormais sur ses gardes Ayuk Sisiku Tabe bénéficiera d'une attention particulière de l'autorité nigériane.

Copyright © 2018 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.