8 Janvier 2018

Sénégal: Groupe Sonam et SEN-RÉ quittent le tour de table de Banque Atlantique Sénégal

Une grosse exclusivité de Confidentiel Afrique. La Banque Atlantique Sénégal, filiale de la holding bancaire marocaine BCP vient de perdre deux de ses principaux actionnaires privés locaux dans son tour de table.

Le Groupe Sonam, leader de l'assurance au Sénégal, connu pour sa solidité financière et son professionnalisme et la SEN-RÉ, le réassureur national ont pris la décision de sortir du capital de Banque Atlantique Sénégal après 11 années de présence. Le compagnonnage qui avait commencé en 2006 vient de s'arrêter, rassurent des sources autorisées. Tout est parti d'une requête de sortie du capital dans Banque Atlantique émise par le Groupe Sonam et le réassureur sénégalais, SEN-RÉ, aux autorités marocaines.

Cumul de pertes et pas de dividendes

Des informations parvenues à Confidentiel Afrique, confirment la non rentabilité de la banque qui n'a fait que cumuler des pertes depuis sa création. À hauteur au départ de l'aventure, de 34% des actions cumulées détenues par Groupe Sonam et SEN- RÉ dans le capital de BA-Sénégal, les actions des privés locaux sont tombées jusqu'à 25% l'an dernier. Raison: Groupe Sonam et SEN-RÉ ont refusé de suivre des augmentations de capital dues aux pertes cumulées.

Selon des sources crédibles, en dépit de n'avoir pas distribué de dividendes à ses actionnaires privés locaux, la banque est entrée dans un cycle de cumul de pertes d'année en année. Une autre source de préciser que la banque ne dégageait pas de profits et ses actionnaires n'ont jamais reçu de dividendes.

Les hauts dirigeants du Groupe BCP basés à Casablanca, ont cherché à maintenir dans le tour de table -jusqu'à la séparation à l'amiable- le Groupe Sonam et la SEN-RÉ. Sans succès. Selon nos informations, l'opération de sortie du capital de Banque Atlantique Sénégal, a été bouclée mi- décembre 2017. Les Marocains et les deux actionnaires privés locaux se sont convenus d'un accord sur les modalités de sortie du capital, confirme notre source.

Sénégal

La Casamance en mal de touristes français

Avant l'éclatement du conflit, au début des années 1980, environ 75 touristes venaient visiter la… Plus »

Copyright © 2018 Confidentiel Afrique. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.