8 Janvier 2018

Mali: Pour un front social apaisé - Le ministre Samba Sow rencontre le syndicat de la santé et l'UNTM

Pour préserver le bon climat social instauré dès sa nomination en avril dernier entre son département et le syndicat du secteur de la santé, le chef du département de la Santé et de l'Hygiène publique, Pr Samba Ousmane Sow, a rendu jeudi 4 janvier 2018 une visite de courtoisie aux leaders du Syndicat national de la Santé, de l'Action sociale et de la Promotion de la femme.

L'occasion a été mise à profit par le ministre pour présenter aux syndicalistes ses meilleurs vœux à l'occasion du nouvel an et partager avec eux quelques préoccupations.

En rencontrant le jeudi 04 janvier 2018 les partenaires sociaux de son secteur, le ministre de la Santé et de l'Hygiène Publique a réitéré la bonne volonté du gouvernement à travers son ministère dans la mise en œuvre de l'accord signé le 16 avril 2017 entre le gouvernement et les syndicats du secteur de la Santé, de l'Action sociale et de la promotion de la femme.

Cette visite ministérielle aux syndicats du secteur a été suivie d'une visite de courtoisie au secrétaire général de l'UNTM, Yacouba Katilé.

Les échanges avec le syndicat ont porté sur l'actualité du département et l'état de mise en application des doléances ayant fait l'objet d'accord entre l'Etat et les partenaires sociaux.

Il a également été question au cours de cette visite du projet de réforme du système de santé en cours. Selon le ministre, cette politique de réformes qui découle du programme d'urgences sociales du président de la République, se veut une réponse globale aux préoccupations majeures dans le secteur de la santé.

Selon le ministre, il s'agit à travers cette réforme de corriger entre autres les problèmes liés à la maintenance biomédicale ; de rehausser le niveau du plateau technique des Cscom, des CSréf et des hôpitaux; de valoriser et de mettre à disposition des ressources humaines de qualité dans les formations sanitaires, d'améliorer les conditions de vie et de travail du personnel socio sanitaire.

Le chef du département a également informé ses interlocuteurs des changements opérés à la tête de certains hôpitaux de Bamako et de Kati.

Il a expliqué que ces changements ne sont faits ni pour faire la part belle à certains ni pour casser d'autres. Il s'agit uniquement des décisions qui sont sensées apporter du sang neuf à des niveaux du système de santé du Mali.

Le secrétaire général du syndicat de la Santé, de l'Action sociale et de la Promotion de la femme, Pr Mamady Kané, a salué ce geste d'ouverture du ministre qui, selon lui, est une première. Dans un échange franc, il a exhorté le département à poursuivre le processus d'exécution du protocole d'accord.

Le syndicat a surtout apprécié l'intérêt que lui accorde l'actuel chef du département. Cependant, il a invité ce dernier à prendre des dispositions urgentes pour la remise en fonctionnement des scanners de l'hôpital du Point G et de celui de Gabriel Touré.

Pr. Samba O. Sow a assuré que des dispositions urgentes seront prises pour réparer lesdits appareils au bénéfice des malades.

Il faut rappeler que l'implication du Pr. Samba Ousmane Sow, en sa qualité de conseiller spécial du Président de la République, dans les négociations avec le syndicat national des Agents de la Santé de l'Action sociale et de la Promotion de la femme avait beaucoup pesé pour la levée du mot d'ordre d'une grève illimitée qui avait durée 38 jours.

Mali

36 gendarmes ayant refusé d'opérer dans une zone à risque arrêtés

Au Mali, trente-six gendarmes ont été arrêtés, a-t-on appris, vendredi 19 janvier. Ils… Plus »

Copyright © 2018 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.