8 Janvier 2018

Niger: Ouverture du procès des présumés putschistes

L'audience des militaires nigériens impliqués dans le présumé coup d'Etat de juin 2015 a commencé le 8 janvier à Niamey. Au total, une vingtaine de personnes sont accusées d'atteinte à la sûreté de l'Etat.

Accusés d'avoir préparé un coup d'Etat, qui devait avoir lieu le 18 décembre 2015, les présumés coupables, militaires et civils, ont attendu près de trois ans pour être situés sur leur sort. Selon le ministre de la Défense nationale d'alors, c'est au retour du président de la République de Maradi, où il s'était rendu à la faveur de la commémoration de la 57e année d'accession du pays à l'indépendance, que les officiers arrêtés projetaient de mettre leur plan à exécution.

Parmi les personnes arrêtées, figurent des hauts gradés de l'armée dont le colonel Idi Na Haoua, ex-commandant de la base aérienne de Niamey; le commandant Narey Maidoka, chef du premier bataillon d'artillerie de Tillabéri; l'ancien chef d'état-major des Forces armées nigériennes et le général Salou Souleymane. Neuf hauts gradés des Forces armées nigériennes sont considérés comme étant les principaux meneurs de la tentative de putsch.

Les informations communiquées par les autorités d'alors précisent que c'est grâce à l'indiscrétion de certains de leurs frères d'armes que ces putschistes présumés ont été arrêtés, et que le coup d'Etat a pu être déjoué. De leur côté, depuis le début de cette affaire, les officiers plaident non coupables des faits qui leurs sont reprochés. Le 24 mars dernier, quatorze civils emprisonnés dans le cadre de cette affaire avaient été libérés.

Niger

Lourd bilan de l'attaque par Boko Haram d'un poste militaire à Toumour

On connait désormais le bilan de l'attaque, mercredi soir, d'un poste militaire à Toumour non loin de… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.