8 Janvier 2018

Bénin: Quand SOS soigne de gros bobos à Abomey

Reportage dans le Village d'Enfants SOS d'Abomey-Calavi, dans les environs de Cotonou, où sont recueillis des enfants victimes de violences.

D'après une statistique récente publiée par Village d'enfants SOS à Munich, 300 millions d'enfants, garçons et filles, seraient victimes chaque jour de violences de tous ordres, de la part de leurs parents ou d'autres personnes chargées de leur éducation. Un chiffre ahurissant qui nous a amenés à aller voir ce qu'il en était au Bénin.

Là aussi, comme un peu partout dans le monde, des milliers d'enfants sont victimes de diverses sortes de violences et trouvent refuge et soutien auprès d'organisations caritatives comme les Villages SOS.

Au Bénin sont installés trois Villages SOS, dont celui d'Abomey-Calavi à la périphérie de Cotonou où sont mis en place des programmes de développement pour faire oublier aux enfants leur passé douloureux.

Bénin

Les syndicats saluent un «acte salvateur» de la Cour constitutionnelle

La Cour constitutionnelle béninoise a jugé ce jeudi « non-conforme à la Constitution »… Plus »

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.