9 Janvier 2018

Burkina Faso: Lassane Savadogo - « Nous ne pouvons pas consacrer toutes les ressources du pays au paiement des salaires»

Une délégation de la Direction politique nationale du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) conduite par le secrétaire exécutif national dudit parti, Lassané Savadogo, a sillonné, les 6 et 7 janvier 2018, les quatre chefs-lieux de province de la région du Nord, à savoir les provinces du Loroum, du Passoré, du Yatenga et du Zondoma.

Il s'est agi pour la délégation composée des cadres de la région, de rencontrer les responsables des structures du parti de la région, pour leur donner, d'une part, des informations relatives à la vie du parti et les promesses faites par le président Roch Marc Christian Kaboré et d'autre part, recueillir les conseils et suggestions de ces derniers pour la bonne marche du parti du soleil levant.

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) se porte bien dans la région du Nord. C'est du moins l'avis des fils et filles de cette partie du Burkina.

En effet, une délégation de la Direction politique nationale du parti du soleil levant, conduite par le secrétaire exécutif national, Lassané Savadogo, est allée à la rencontre des responsables des structures dans les quatre chefs-lieux des provinces de la région. A l'issue de la visite, Lassané Savadogo s'est dit satisfait de la mobilisation constatée sur le terrain.

Mais avant, il a donné son point de vue sur la situation qui prévaut au pays des Hommes intègres. « Nous ne pouvons pas consacrer toutes les ressources du pays au paiement des salaires.

Les fonctionnaires représentent environ 180 mille personnes alors que le Burkina en compte environ 20 millions. Il ne faudrait pas que toutes nos ressources soient consacrées à la gestion des 180 mille personnes au détriment des 20 millions autres Burkinabè.

Nous avons obligation de continuer à construire des CSPS, des routes, des barrages. Toutes ces ressources viennent du budget de l'Etat », a-t-il dit. A son avis, si l'Etat consacre toutes ses ressources au paiement des salaires, rien ne restera pour les investissements.

Avant d'entamer la tournée, la délégation a rendu une visite de courtoisie aux notabilités de la cité de Naaba Kango, suivie d'un recueillement sur la tombe du défunt président de l'Assemblée nationale, Salifou Diallo, au secteur 10 de la ville de Ouahigouya.

Des victoires éclatantes en 2020 et même au-delà

C'est après que le cortège a pris la direction de Titao. Après une heure de route, la délégation conduite par Lassané Savadogo a été accueillie à la rentrée de Titao, chef-lieu de la province du Loroum, par les militants. Elle a ensuite été conduite chez les notabilités coutumières pour une visite de courtoisie, avant d'installer les membres de la délégation au siège provincial du parti.

Là, le compte rendu du congrès ordinaire du parti, le point des activités réalisées par la nouvelle direction politique du parti, le renouvellement des structures géographiques du parti au regard de la directive y relative, les mesures prises pour sécuriser le Burkina des attaques terroristes, les solutions pour prévenir une famine probable du fait de la mauvaise campagne agricole , le point des réalisations et des promesses de campagne ont été, entre autres, faits aux différents responsables des sections du parti.

Lassané Savadogo et ses camarades ne sont pas seulement allés dire ce qui a été fait, mais aussi donner de bonnes nouvelles. Le bitumage de la route Ouahigouya-Titao-Djibo débutera en 2018, puisque le financement a été acquis par le gouvernement burkinabè.

Autre bonne nouvelle annoncée à Titao, c'est la construction de l'usine de transformation de la pomme de terre en 2018, selon Jacob Ouédraogo, ministre de l'Agriculture et des aménagements hydrauliques, par ailleurs fils de la région.

Après avoir salué la délégation pour l'initiative qui a consisté à rencontrer les militants à la base, les responsables de section de la province ont prodigué des conseils et promis de se battre davantage pour le parti du soleil levant. Après Titao, cap a été mis sur Ouahigouya où une foule attendait la délégation.

Union, persévérance, combativité, foi au programme de Roch Marc Christian Kaboré

Autre lieu, même message, celui de la vie du parti et les réalisations de Roch Marc Christian Kaboré dans le cadre de ses promesses de campagne. Au 2e et dernier jour de la tournée, ce sont les villes de Gourcy et Yako qui ont accueilli la délégation pour recevoir le même message.

Après avoir donné les nouvelles venues fraîchement de la capitale où se trouvent les instances suprêmes du parti au pouvoir, la délégation a invité les militants et sympathisants de la région à l'union sacrée autour du parti afin de lui assurer des victoires éclatantes en 2020 et même au-delà.

Requinquée et encouragée par ce qu'elle a vu et entendu des militants, la délégation a pris la direction de Yako où elle a prêché encore pour l'union, la persévérance, la combativité et la foi au programme de Roch Marc Christian Kaboré. A l'issue de la tournée, le chef de la délégation s'est dit heureux et satisfait de la mobilisation au niveau des différentes provinces.

Burkina Faso

Mobilisation après l'arrestation d'un blogueur

Au Burkina Faso, cinq organisations de défense des droits de l'homme appellent à la libération de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.